Alinéa : la franchise, nouvel axe de développement

L’enseigne du groupe Auchan annonçait, au printemps 2014, avoir le projet de se développer en franchise dans des villes petites à moyennes. Près d’un an plus tard, un accord était signé avec le groupe familial SBM, implanté dans l’Oise, pour ouvrir au second semestre de cette année les 3 premiers magasins sous ce type de contrat… Le point sur ce développement en franchise avec Philippe Detavernier, DG d’Alinéa, et Marcel Robillard, dirigeant de SBM.

 beauvais

 

C’est au moment de l’inauguration du magasin de Troyes – le 26e du réseau – qu’Alinéa annonçait vouloir se développer en franchise. Un projet qui devait lui permettre, avant tout, de pouvoir investir des zones spécifiques, petites à moyennes, avec des gabarits de points de vente adaptés… Après plusieurs mois de réflexion et d’études de dossiers de candidatures (voir interview), l’enseigne prévoit d’ouvrir ses 3 premiers magasins franchisés d’ici la fin de cette année, en partenariat avec le groupe SBM.

Une opportunité

Bien connu dans la profession, l’entreprise SBM pour Salomé Beauvais Meubles a vu le jour en 1911 à Beauvais ; à l’origine, elle fabriquait et vendait des meubles, et possédait un magasin de centre-ville. La fabrication s’arrête juste avant la Seconde Guerre. C’est en 1976 que le groupe se développe de manière accélérée, avec la création d’un autre point de vente en périphérie urbaine. Dès 1984, la société diversifie son activité, en devenant à la fois investisseur, constructeur et bailleur : But, Géant du Meuble, Home Salon, Hyper Cuisines… SBM exploitait, et exploite toujours, plusieurs enseignes du meuble. Mais aujourd’hui, la location de surfaces commerciales à des réseaux divers (habillement, alimentaire… pour un total de 90 000 m²) représente la majorité de ses profits, 90 % très exactement. Sous l’impulsion de Marcel et son fils Christophe Robillard, le groupe s’étend effectivement en Picardie, et vers la couronne nord parisienne… son ambition étant de rester exploitant et bailleur des bâtiments construits, tout en étant proche du siège social de Beauvais.

Alinéa

 

Le rapprochement avec Alinéa s’est fait en plusieurs étapes. A l’origine, les 3 magasins concernés respectivement situés à Creil Saint-Maximin, Mantes Buchelay et Beauvais étaient, jusqu’à récemment, sous enseigne Fly. A la fin de l’année 2013, pour ces 3 points de vente, SBM avait choisi de mettre sa propre structure d’achats en place, ce qui avait porté ses fruits en termes de chiffre d’affaires… En parallèle, le groupe entame des discussions avec Alinéa, qui lançait alors l’idée d’un développement en franchise. La chute de Mobilier Européen survenue quelques mois après, à la mi-2014, suivie de la reprise de l’enseigne Fly par Nicolas Finck via son projet « New Fly »,
a achevé de bousculer les choses chez SBM : « Nous avons bien entendu étudié le plan de Nicolas Finck qui semble solide, bien établi, capable de redonner à Fly de belles perspectives, explique Marcel Robillard. Mais il s’articule autour d’un réseau de magasins à la surface comprise entre 1 500 et 3 000 m², alors que nos 3 points de vente qui auraient pu être concernés par ce projet s’étendent plutôt sur 4 000 à 5 000 m²… Ces superficies ne coïncidaient pas, tandis qu’elles s’adaptent parfaitement au modèle de magasins voulus par Alinéa pour la franchise, qui veut ainsi investir des zones moyennes. C’est ainsi que nous avons pris notre décision de rejoindre cette enseigne ». Mais justement, pourquoi Alinéa ?
« En fait, cela part d’un concours de circonstances, poursuit Marcel Robillard. Mon fils Christophe [aujourd’hui directeur du développement du groupe, NDLR] a eu l’occasion, au début de sa carrière, de travailler avec Stéphane Mulliez [fondateur de Picwic, appartenant également, comme Alinéa, à l’association familiale Mulliez]. Nous avons été séduits par le concept de l’enseigne d’ameublement, et nous sommes assez vite rendu compte qu’elle pourrait correspondre à nos envies de développement. »

Des 1ers magasins tests

Actuellement, les 3 magasins sont en liquidation ; leurs contrats avec l’enseigne Fly doivent se terminer fin juin pour 2 d’entre eux, fin juillet pour le troisième. Des travaux menés cet été leur permettront d’ouvrir aux couleurs d’Alinéa aux alentours de la rentrée… Quelques mois s’écouleront avant de procéder à de nouvelles inaugurations, pour des raisons évidentes de « test » (voir interview). Mais Marcel Robillard annonce d’ores et déjà avoir l’objectif de créer 3 nouveaux points de vente franchisés Alinéa d’ici 3 à 4 ans, sur l’Ouest parisien et la Picardie. Des magasins qui, cette fois, devraient entièrement sortir de terre.

[E.B.]

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire