Alno : un nouvel actionnariat…

La société de participation Tahoe Investors GmbH(Wolfsburg, Allemagne) vient de poser une option sur les 14,08 % du capital du cuisiniste allemand Alno, jusqu’alors détenus par Whirlpool Allemagne.

alno

La participation de Whirlpool s’était déjà réduite au cours des quatre dernières années, passant de 30,58 %  en 2012 à 14,08 % au terme de plusieurs modifications du capital. Le fonds d’investissement luxembourgeois Axxion SA a par ailleurs annoncé son entrée au capital d’Alno à hauteur de 3,02 %. Au terme de cette opération prévue le 15 décembre prochain, le capital de l’entreprise allemande se répartira de la façon suivante : Tahoe Investors 14,08 %, Nature Home Holding Compagny ( Hong-Kong) 9,09 %, famille Müller 6,67 %, Nordic Kitchen Holding (Suisse) 4,22 %, Paul Capital Partners (Etats-Unis) 3,19 %, Swiss Entrepreneur AG (Suisse) 2,92 %, Shun Hing Electric Works and Engineering Company (Hong Kong) 2,65 %.

Le reste du capital demeure dispersé entre de multiples actionnaires.

Le nouvel actionnaire principal d’Alno n’est pas un inconnu dans le secteur. Mi-2015, il avait déjà pris le contrôle des fabricants allemands  de rembourrés Machalke (Hochstadt) et Gepade (Delbrück). Début 2016, Tahoe Investors avait également repris le fabricant de salle à manger Wössner (Sulz), dont la revente du site industriel vient par ailleurs d’être annoncée, après transfert de son activité en Bosnie-Herzégovine dans une autre usine du groupe.

Alno en croissance de ses parts de marché en Allemagne

Selon l’institut GfK, Alno a fait progresser ses parts du marché allemand de 1,5 % au premier trimestre 2016, à 14,9 % contre 13,4 % au premier trimestre 2015. Pour être complète, cette estimation du panéliste allemand devrait tenir compte de la vente mi-2015 de l’unité sarroise du groupe : Impuls Küchen. Cette progression est essentiellement due à la marque « Pino », produite dans l’usine de Coswig, ainsi qu’aux marques propres fabriquées quant à elles à Enger. La capacité de production de ces deux sites atteignant désormais ses limites, c’est l’usine de Pfullendorf qui devrait bénéficier du surplus d’activité prochainement attendu.

Au premier trimestre 2016, le chiffre d’affaires d’Alno avait progressé de 8,1 % à 110,5 millions d’euros.

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire