Une Biennale de Saint-Etienne sur les mutations du travail

La 10e Biennale internationale design Saint-Etienne ouvrira ses portes du 9 mars au 9 avril 2017. Parmi les nombreuses manifestations au programme, elle proposera un parcours en 10 expositions sur les transformations du travail liées à l’ère numérique, et une Biennale to business dédiée aux entreprises du 20 au 26 mars.

biennale saint etienne 2015

Exposition des Red Dot Design Awards lors de l’édition 2015.

 

Le design a été la planche de salut de Saint-Etienne, une ville à l’industrie sinistrée, et qui a relancé son activité et son attractivité grâce à la Cité du design, construite dans les anciens bâtiments de l’ex-fleuron industriel Manufrance. Dans quelle mesure le design peut-il nous aider à traverser les mutations majeures du travail qui s’annoncent, sous l’effet notamment de l’automatisation, de la digitalisation, de l’ubérisation… ? C’est la question à laquelle la 10e Biennale Design tentera d’apporter des réponses, à travers expositions, rencontres, forums, destinés tantôt au grand public, tantôt aux professionnels. « L’édition 2015, qui a attiré près de 210 000 visiteurs, dont 6200 professionnels, a montré comment la Biennale Design est devenue un événement structurant pour notre territoire, et pour le monde du design. A nous de faire encore mieux en 2017 ! » s’est exclamé Gaël Perdriau, le maire de Saint-Etienne et président de la Cité du design, lors du lancement de l’événement. Au cœur d’un vaste programme, cette 10ème édition sera structurée notamment par la suite de Banc d’essai, une opération lancée en 2015 qui a pour but de permettre aux visiteurs de tester des prototypes de mobilier urbain, et par la Rue de la République du design, une expérimentation pour imaginer comment redonner vie à un centre ville abandonné par ses commerces de proximité.

 

Un parcours en 10 étapes

Pour explorer les mutations du travail, la Biennale 2017 proposera un parcours en 10 expositions organisées sur le site de la Cité du design. Sans qu’il soit possible d’être exhaustif, citons par exemple Panorama des mutations du travail, qui évoquera la dématérialisation du lieu de travail sous l’effet des technologies numériques, le foyer comme terminal industriel, le bureau générique ou le temps des cols blancs créatifs… Egalement au programme, l’Architecture du travail et l’Expérience tiers-lieux, ou l’émergence de ces nouveaux espaces à vocation multiple, dédiés à la fois au loisirs, aux pratiques urbaines et au co-working... ce qui exigera à la fois du design d’interface pour leur organisation, mais aussi des aménagements innovants...

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire