BIESSE : PORTES OUVERTES SUR DE NOUVEAUX MARCHES

Officialisation de l’acquisition de la société Uniteam, partenariat avec les Compagnons du Devoir, lancement de solutions d’usinage intégrées pour les PME, promotion du département matériaux plastiques et composites… Le programme des journées portes ouvertes 2016 de Biesse France était consistant, il ouvre des perspectives de développement nouvelles pour le manufacturier italien.

 

De nouvelles perspectives de développement

Les journées portes ouvertes 2016 de Biesse France ont confirmé la bonne dynamique du groupe italien de technologies pour l’usinage du bois, du verre, de la pierre, et des matériaux composites. Dans son showroom de Brignais près de Lyon, rénové et agrandi de 700 m², l’événement a attiré les 30 juin et 1er juillet derniers environ 75 sociétés et près de 300 professionnels, quelques industriels, mais surtout des menuisiers, agenceurs, artisans et PME, une fréquentation jamais atteinte jusqu’alors. « Les objectifs de ces journées sont le resserrement des liens avec nos clients et la présentation de l’ensemble de nos solutions techniques, a déclaré Laurent Maziès, le directeur général de Biesse France.

showroom Biesse

Le nouveau showroom de Brignais a été agrandi de 700 m2 : il a permis d'accueillir près de 300 professionnels lors des JPO.

Cette année, nous avons aussi officialisé l’acquisition de la société italienne Uniteam, mis en avant notre partenariat d’excellence avec les Compagnons du Devoir, et mis l’accent sur nos machines pour l’usinage des matériaux plastiques et composites de la gamme Biesse Plast Range. » Pendant les deux journées, les techniciens de Biesse France ont multiplié les démonstrations, en particulier pour les mini-cellules intégrées, comprenant un centre d’usinage à commande numérique, couplé à un système d’alimentation automatique, pouvant être relié à une plaqueuse de chants et fonctionnant en réseau, pour améliorer la productivité des entreprises artisanales.

 

Uniteam : des savoir-faire complémentaires

Pour la première fois, la présentation des machines de la gamme Uniteam, une société italienne acquise par le Groupe Biesse au début 2016, a été intégrée à l’événement. Cette entreprise, qui emploie 65 personnes et réalise environ 3 millions d’euros de CA par an, est positionnée sur une niche de marché spécifique : la conception et la fabrication de centres d’usinage à commande numérique destinés en particulier au secteur de la construction bois, à l’usinage de matériaux avancés et aux applications spéciales.

LE GROUPE BIESSE REVOIT SES OBJECTIFS À LA HAUSSE

« Grâce à cette acquisition, Biesse intègre des savoir-faire complémentaires sur des marchés très prometteurs, comme la construction bois avec des machines pour produire des poutres lamellées-collées de grandes dimensions, et pour l’usinage des panneaux structurels en Cross Laminated Timber (CLT), précise le directeur général de Biesse France. Le groupe renforce aussi ses positions sur l’usinage des matériaux composites, carbone, polymère et autres, où il y a de très bonnes perspectives de développement. » Pour porter son chiffre d’affaires à 5 millions d’euros, l’objectif fixé dès 2017,
Uniteam pourra désormais compter sur la capacité d’investissement du Groupe Biesse, et s’appuyer notamment sur la force commerciale de Biesse France, et son réseau de revendeurs régionaux experts.

 

Compagnons du devoir : un partenariat dans la durée

Autre actualité forte de Biesse France, le partenariat noué avec les Compagnons du Devoir. Initié fin 2015, ce rapprochement a pour but de familiariser les jeunes compagnons menuisiers, charpentiers ou agenceurs, avec les technologies du numérique, qui paradoxalement semblent le meilleur moyen de perpétuer la tradition dans les métiers du bois. « Si nous voulons donner un avenir à nos métiers, on ne peut pas passer à côté de ces nouvelles technologies, a expliqué Nicolas Digaire, responsable de l’Institut Européen de la Menuiserie, de l’Agencement et de l’Ebénisterie des Compagnons du Devoir. Il y a aujourd’hui une demande très forte de nos jeunes pour la commande numérique, et nous y répondons grâce à des formations sur la programmation, et l’utilisation du couple logiciel – machine. » Pour le fabricant de machines italien, ce positionnement privilégié avec la fine fleur de l’artisanat est un investissement qui génèrera des ventes de matériels à moyen et long terme.

Biesse Maddalon Maziès Digaine

De gauche à droite : Silvano Maddalon (Uniteam), Laurent Maziès (Biesse France) et Nicolas Digaire (Compagnons du Devoir).

Ce partenariat se traduit notamment par la mise à disposition d’un centre d’usinage à commande numérique 5 axes Biesse dans l’un des plus importants centres de formation des Compagnons situé à Muizon, près de Reims, et par l’organisation de manifestations communes, démonstrations et ateliers, pour mettre en valeur les avantages techniques et concurrentiels des technologies innovantes. Dans ce cadre, une délégation de Compagnons formateurs venus de toute la France a visité les sites de production de Biesse en Italie fin juillet. Après une excellente année 2015, où elle a enregistré un chiffre d’affaires de 29 millions d’euros (en hausse de 22 %), Biesse France ambitionne de poursuivre sur sa lancée : « Nous ambitionnons d’atteindre les 38 à 40 millions d’euros sur l’exercice 2016, grâce à l’acquisition externe d’Uniteam et au développement de notre département matériaux composites, même si la conjoncture nous réserve quelques incertitudes, a conclu Laurent Maziès. Nous sommes déjà en croissance de 19 % sur le premier trimestre 2016 ». Pour l’entreprise, les temps forts de l’automne sont déjà programmés, avec les journées Inside Biesse du 13 au 16 octobre, où clients et visiteurs du monde entier seront accueillis sur le site de production de Pesaro (Italie), et une première exposition au salon Siane de Toulouse, où elle exposera un centre d’usinage Rover Plast pour les matériaux composites. Biesse France sera également présent à Eurobois, du 15 au 18 novembre prochain à Lyon Eurexpo, où elle accueillera sur son stand l’animation « Entrez dans le futur de la tradition » conçue avec les Compagnons du Devoir. Prochaine illustration du partenariat entre les deux entités, cet évènement mettra en avant la transition numérique des métiers du bois, en intégrant l’usinage des nouveaux matériaux et jusqu’à l’impression 3D, avec des applications notamment dans le mobilier.

[F.S.]

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire