Comera dévoile un concept-magasin « différenciant »

Si elle a connu une bonne année 2015, l’enseigne milieu de gamme de la société Cuisine Design Industries (filiale du groupe Snaidero) n’entend pas, pour autant, se reposer sur ses lauriers.

comera

 

Comera-chambray-galerie d'inspirations

 

, offre un outil intéressant pour fédérer un peu plus ce réseau de « cuisinistes passionnés » et séduire les consommateurs.

Les chiffres, parfois, sont trompeurs. Considérez, par exemple, la marque Comera : si elle annonçait compter quelque 80 points de vente à fin 2013, le réseau ne totalise plus, cette année, que 65 magasins ; 6 doivent ouvrir prochainement.
Cette diminution du nombre de showrooms ne se traduit pas pour autant par un affaiblissement de l’enseigne. Bien au contraire : Comera a vu son chiffre d’affaires progresser de 9 % en 2014, et la direction a récemment évoqué un « CA commandé et facturé avoisinant les 12  % de croissance ces derniers mois ».
« Comera n’entend pas mener une guerre des prix ou axer sa stratégie de développement sur le volume, déclare Dino Taddio, dirigeant de la marque ; c’est la raison pour laquelle nous avons, d’un commun accord et en bonne intelligence, cessé de travailler avec certains partenaires. Nous souhaitons avant tout fédérer un réseau de cuisinistes passionnés et créer de véritables synergies. Notre mot d’ordre, c’est la différenciation ».

 

comera

 

Optimiser la visibilité

Différenciation : le mot est lâché. Celle-ci passe notamment par un nouveau concept magasin flambant neuf, que l’enseigne vient de présenter dans le point de vente de Chambray-lès-Tours, en Indre-et-Loire. Conçu par Angelo Poignant, chef de projet de la marque, pour « optimiser, valoriser, traduire et optimiser l’engagement total du professionnel Comera », ce concept s’articule autour de 5 éléments : la façade du magasin, le parcours client, les expositions, la galerie d’inspirations et le bureau de vente / espace conseils.
Outil indispensable pour identifier le magasin et le différencier de ses concurrents, la façade, premier contact avec le consommateur, a fait l’objet de toutes les attentions. Elle assure notamment, grâce au logo en fronton vert forêt et au bandeau vert pomme placé en surlignement, une perception immédiate de la marque. On remarquera également le choix du coloris gris chaud – dont la tonalité neutre éclaire et souligne le fronton – ainsi que les lettres boitiers rétro-éclairées, qui affirment le positionnement milieu de gamme de Comera. La façade permet enfin de décliner, à l’aide d’une autre lettrine plus petite, toutes les activités de l’enseigne : cuisine, bain, salon, rangement, dressing et électroménager.

 

La règle des 2,80 m

Pensée pour offrir au particulier la possibilité de découvrir, en un coup d’œil, l’offre produits, les points forts et les services proposés, le parcours client – destiné à être circulaire et intuitif – est induit par la règle dite des 2,80 m : théorisée par Angelo Poignant, celle-ci part du constat que l’espace idoine pour présenter une cuisine d’exposition – à savoir un linéaire de meubles, un espace de circulation et, le plus souvent, un îlot – doit compter 2,80 m de longueur.
Choisis pour répondre à un besoin d’identification du consommateur, les modèles d’exposition s’inspirent de scènes de vie : en sus de la cuisine vitrine et de la cuisine dite identitaire, affichant un fort caractère, le magasin présente, dans la mesure du possible, une mise en appartement, une cuisine en fonction destinée aux animations culinaires, ainsi qu’un studio mettant en situation une cuisine, un salon et une salle de bains.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire