Activité en croissance pour l’industrie française du meuble en 2015

2015 s’achève sur un bon résultat pour la production française du meuble avec une évolution annuelle de + 2 %. Les meilleures performances réalisées au second semestre ont permis de redresser l’activité. Reste maintenant à savoir si cet élan sera maintenu sur 2016 !

TABLEAU CONJONCTURE enquête

 

Le mobilier domestique reste très mitigé sur ces 12 mois

 

Cuisine et salle à manger / séjour progressent

> Malgré la forte concurrence des industriels allemands, la production française du meuble de cuisine résiste bien en 2015 :

le segment a enregistré une évolution cumulée de + 4,9 %.
La production nationale reste soutenue en grande partie par les spécialistes, à la fois distributeurs et fabricants pour bon nombre d’entre eux, qui ont su créer un marché de renouvellement sur ce segment. Côté consommation, le produit retrouve son rôle de leader du marché et ses ventes ont progressé de + 3,8 % sur l’année écoulée.

Concernant les meubles de salle à manger et de séjour, Le segment a été performant quasiment sur toute l’année 2015, sauf au mois de juillet. Comme depuis plusieurs mois, il enregistre le meilleur résultat sur l’ensemble du mobilier domestique, avec une évolution cumulée à fin décembre de + 8,3 %. Une étroite collaboration entre les acteurs du milieu-haut de gamme et les industriels permet de soutenir la production.

 

Sièges d’intérieur, meubles de chambre à coucher et de salle de bains en retrait

> La production de meubles de salle de bains semblait repartir en octobre et novembre, mais malheureusement, le segment a enregistré encore une nouvelle fois une baisse très importante de sa production en décembre (- 10,3 %) ; il boucle 2015 sur une chute d’activité de 2,7 %. A cause des contraintes liées à l’aménagement de la salle de bains, les consommateurs n’investissent pas souvent dans cette pièce du logement :
les acteurs du milieu-haut de gamme peinent donc à trouver leur public, ce qui se ressent
sur l’activité des industriels.

> Les mauvaises performances accumulées tout au long de l’année dernière font que le segment des sièges d’ameublement d’intérieur clôture 2015 sur une baisse de sa production de l’ordre de -8,9 %.

> Idem pour les meubles de chambre à coucher : le segment est resté en difficulté, et finit l’année sur une évolution cumulée de – 3,1 %.

FRANCE LITERIE : UN COACHING « AU LASER » POUR LES « EXPERTS »

Literie : le décalage s’accentue…

> Pour le segment literie, l’écart continue de se creuser entre matelas et sommier. La production de matelas reste largement devant et enregistre une évolution cumulée, sur les 12 mois, de + 3,5 %, tandis que celle de sommiers baisse de 3,7 %. Au niveau consommation, la croissance est au rendez-vous pour le segment literie, qui peut s’appuyer sur un fort marché de renouvellement.

 

Le mobilier professionnel : une meilleure situation par rapport au mobilier domestique

En 2015, le segment des sièges métalliques à usage professionnel a enregistré un seul mois de baisse de sa production. Comme en 2014, il enregistre le meilleur résultat de l’ensemble de la production française du meuble, avec une croissance de + 13,7 %. Pour les meubles de bureau, après une forte chute, en novembre, de 19,3 %, le mois de décembre renoue avec la croissance (+ 18 %). L’évolution cumulée, sur les 12 mois, est de 6,8 %.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire