Steinhoff vend Impuls et Puris-Bad – Schüller « soutient » l’un des acquéreurs

Nos confrères d’outre-Rhin (Möbel Kultur, Euwid, Westfalenpost, Möbelmarkt, etc.) ont fait état, dans leurs éditions en date du lundi 23 juillet 2018, de la vente, par le groupe sud-africain Steinhoff – toujours dans le cadre de sa course aux liquidités – de ses filiales Impuls (cuisine) et Puris Bad (salle de bains) ; basées à Brilon (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), celles-ci sont désormais la propriété d’un consortium d’investisseurs comptant notamment Georg Billert, directeur général des deux sociétés en question, ainsi que la société Brimax… Elle-même soutenue, selon les termes du communiqué de presse officiel, par les actionnaires du fabricant allemand Schüller Küchen.

Le siège d’Impuls Küchen, à Brilon

 

Schüller fait feu de tout bois

Classé dans le top 5 européen du secteur de la cuisine équipée, ce dernier a réalisé, en 2017, un chiffre d’affaires de 449 millions d’euros, en hausse de 5,4 %… dont une croissance de 10 %  à l’export ; dans l’Hexagone, l’industriel a clos son bilan 2017 sur une hausse spectaculaire de 28 %, selon www.culturecuisine-lemag.com. Toujours d’après notre confrère, Schüller vient d’engager, avec l’extension de son site de production, l’investissement le plus important de ses 50 ans d’histoire.

Une vente soumise à l’approbation des autorités de concurrence

Pour sa part, Georg Billert, qui continuera de diriger Impuls et Puris Bad, s’est déclaré ravi de voir cette opération se conclure à la satisfaction de tous : « Nous sommes heureux d’avoir trouvé pour Impuls Küchen et Puris Bad des investisseurs stratégiques, qui partagent des objectifs à long terme en ce qui concerne les sites de production, les employés, les clients et les fournisseurs. »

Les opérations commerciales et les actifs associés (terrains, biens immobiliers, production, etc.) seront transférés rétroactivement à la date du 1er avril 2018… Pour peu, bien sûr, que les autorités de concurrence valident cette opération.

 

Lire aussi : Steinhoff : une perte d'exploitation de 152 M€ sur son S1
Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire