Steinhoff

Steinhoff monte une usine de cuisines

Le site d’informations en ligne derwesten.de vient d’annoncer l’achat, par le groupe Steinhoff, d’un terrain industriel de 100 000 m² à Brilon (Sarre), pour y installer une unité de fabrication de cuisines. Les investisseurs seront Purisbad, une filiale d’Alno, la Holding Steinhoff Möbel et le dirigeant de Puris-Bad George Billert. Selon ce dernier, « d’autres produits pourront être fabriqués à côté de l’atelier de montage de cuisine déjà programmé ». Avec cet investissement industriel, Steinhoff adopte donc le modèle d’intégration verticale qui a jusqu’à présent si bien réussi à son concurrent Ikea.. En maîtrisant l’ensemble de la chaine de création de valeur, il se donne un atout considérable en termes de négociation des prix.

Selon notre confrère Möbel Kultur, les signes annonciateurs de cette intégration verticale du groupe sud-africain étaient déjà perceptibles au salon Mow de Barntrup à l’automne dernier. L’ensemble des enseignes de distribution détenues par la Holding  y étaient en effet  présentées, en même temps qu’une collection complète de style international susceptible de convenir à tous les pays, laquelle devrait rapidement être implantée chez Conforama et Kika Leiner… Cette tendance devrait donc très prochainement se vérifier également avec des cuisines fabriquées par Steinhoff.

 http://www.steinhoffinternational.com/


Publié le : 15 juillet 2014

 

Steinhoff envisage une cotation à Francfort

Steinhoff envisage une cotation à Francfort

Steinhoff envisage une cotation à Francfort

Déjà coté à la bourse de Johannesbourg depuis 1998, le groupe international Steinhoff, d’origine allemande, vient d’annoncer qu’il concrétiserait cet automne son introduction en bourse en Europe, sous la forme d’une cotation à Francfort. Avec une capitalisation totale estimée à 8,383 milliards d’euros (ce qui équivaut, à peu de choses près, à équivalent du marché du meuble français HT !), Steinhoff s’est préparé à cette opération cédant une partie des participations détenues dans la holding KAP International, laquelle regroupe ses activités industrielles et logistiques. Le 18 mars dernier, Steinhoff a simultanément accru sa participation, déjà majoritaire, dans JD Group, une autre société contrôlant ses actifs dans la distribution. Cette cotation du groupe sud-africain en Europe pourrait s’accompagner de l’installation de son siège sur le vieux continent, bien que cette dernière information ne soit pas encore totalement confirmée.
Avec cette réorganisation, le groupe Steinhoff semble organiser sa présence en Europe et se doter des moyens nécessaires à son développement dans la distribution spécialisée d’ameublement à l’échelle continentale. Son Président Markus Jooste a récemment répété son objectif stratégique de devenir le numéro 1 de la distribution de meubles, devant Ikea, en acquérant des entreprises permettant à son groupe de peser plus de 10 % des marchés nationaux concernés. Rappelons que le groupe est déjà propriétaire de Conforama (France, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Luxembourg), des enseignes d’origine autrichienne Kika et Leiner ( Hongrie, Slovaquie, Tchéquie, Roumanie), de l’allemand Poco, du Suisse Lipo, du polonais Abra, mais aussi des britanniques Bensons for Beds, Cargo et Harveys. Ils contrôlent également plusieurs chaînes de distribution en Asie et en Océanie. Selon nos confrères allemands de Möbelmarkt, Steinhoff exploiterait actuellement 2180 magasins dans le monde, et réaliserait un chiffre d’affaire meubles / décoration de 6,76 milliards d’euros (dont 5,91 milliards pour l’Europe). En décembre dernier, sa filiale française Conforama a signé un accord avec Mobilier Européen, prévoyant la possibilité d’une participation au capital du groupe mulhousien.

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire