Rachat de Darty par la FNAC

Deux évènements, survenus à quelques heures d’intervalle ce mardi 26 avril et mercredi 27 au matin, ont mis fin à ce qui avait pris les allures d’une folle bataille : mardi 26, la FNAC a fini par dévoiler une nouvelle offre qu’elle qualifiait, cette fois, d’« ultime » proposant 170 pence par action, et précisant avoir reçu des engagements sur 38,65 % des actions ordinaires du distributeur d’électroménager à laquelle Conforama, après avoir déclaré qu’il voulait encore « examiner la situation » et « ne pas prendre de décisions hâtives », a finalement annoncé, le lendemain (mercredi matin), qu’il ne donnerait pas suite.

fnac

 

Darty : la FNAC l’emporte face à Conforama

La filiale du groupe Steinhoff, dont, rappelons-le, la dernière offre avait été émise quelques jours auparavant, lors de cet épisode presque irréel du jeudi 21 avril, proposait finalement 860 millions de livres (soit 1,09 milliard d’euros) ce qui portait l’action à 160 pence. Un prix qui, comme le justifie désormais Conforama, « reflét[ait] ses critères d’évaluation » et dont une valeur supérieure « ne serait plus rentrée dans les critères d’achat de Steinhoff, car ne pouvant plus créer suffisamment de valeur pour les actionnaires, salariés et parties prenantes du groupe ».

DARTY : CONFORAMA ET LA FNAC MULTIPLIENT LES SURENCHÈRES !

Le conseil d’administration de l’acteur sud-africain a en effet confirmé, dans un communiqué mettant fin à tout suspense publié ce mercredi 27 avril, que sa troisième offre relevée à 160 pence pour chaque action Darty « était définitive, et ne serait pas relevée ». Précisons, également, que juste après avoir déposé sa dernière offre, et avant de connaître la décision finale de Conforama, la FNAC avait annoncé, l’après-midi du mardi 26 avril, qu’elle avait pris le contrôle de Darty en détenant 51,84 % de ses titres…
Alors que rien n’était joué encore hier, mardi 26, la déclaration finale de retrait de la part de Conforama semble bel et bien mettre fin au processus. La FNAC remporte Darty, et les syndicats, salariés et médias en sont déjà à s’interroger sur les conséquences que cette reprise pourrait avoir, notamment sur l’emploi (on sait, entre autres, que les représentants des salariés de Darty avaient indiqué être davantage favorables à l’offre de Conforama), et particulièrement sur les différents SAV. Reste, en outre, la question de la concurrence : avant l’acquisition définitive, l’Autorité concernée devra examiner les conséquences en termes d’implantation, au cas où deux magasins FNAC et Darty trop proches géographiquement créeraient un monopole.

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire