Alinéa : Philippe Detavernier sur le départ ?

Selon nos informations, Alinéa, enseigne du groupe Auchan Holding dirigé par la famille Mulliez, s’apprêterait à changer de direction d’ici quelques jours, avant la fin de ce mois de janvier. Philippe Detavernier, son directeur général depuis 2011 – en ayant passé auparavant plus de trente ans chez Auchan – quitterait en effet ses fonctions, et pourrait être remplacé, parmi les candidats à la succession évoqués, par un membre de la famille Mulliez.

philippe-detavernier

 

Un probable mouvement concernant Alinéa avait déjà été évoqué début décembre par nos confrères de LSA (Auchan Holding venait alors de céder l’intégralité de sa participation dans Little Extra, autre réseau de l’univers de la maison) qui s’intéressaient sur la possibilité d’une vente prochaine de l’enseigne d’ameublement jeune habitat… Ce changement de direction vraisemblablement imminent pourrait ainsi être rapproché de cette question, qui méritait en effet d’être soulevée. Pour l’heure, ni Alinéa, ni Auchan Holding n’ont pas souhaité apporter de commentaires.

 

PHILIPPE DETAVERNIER, DG D’ALINÉA

 

Des difficultés

Alinéa, qui réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires aux alentours de 500 millions d’euros, a inauguré son trentième magasin (Poitiers) au début de ce mois de décembre. L’enseigne s’est ouverte à la franchise en 2015, avec les ouvertures simultanées de trois points de vente dans l’Oise et les Yvelines, dans le but d’accélérer son développement et d’investir des zones qui lui seraient difficilement accessibles avec ses magasins en propre, plus étendus. Philippe Detavernier nous confiait alors, à l’époque, se projeter sur un objectif d’une dizaine de franchisés à horizon 2020, parallèlement à une extension en propre qui pouvait quasiment être doublé. Une stratégie devant servir à donner une impulsion au développement de l’enseigne qui, actuellement, atteint moins de 5 % de parts de marché – tandis que des Ikea, des But ou des Conforama en remportent 18 %, 13 % et 16 % – et peine à augmenter son chiffre d’affaires… En plus de ce rythme d’ouvertures envisagé, l’enseigne annonçait également, au moment de son lancement dans la franchise, vouloir renforcer le e-commerce.

tw-alinea-4

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire