Distribution de meubles : le panorama 2017

Le Courrier propose ici une version actualisée de son tour d’horizon des principales enseignes mondiales et européennes distributrices d’ameublement. Cette semaine : une synthèse avec des focus sur quelques-unes d’entre elles.

 

Une nouvelle fois, le classement des distributeurs mondiaux et européens d’ameublement et d’équipement de la maison réalisé par nos confrères de Möbelmarkt confirme les tendances lourdes observées les années précédentes, au-delà des performances individuelles des enseignes au sein de ce classement. Le rachat de But, les acquisitions de Steinhoff aux Etats-Unis et en Australie constituent les faits majeurs des derniers mois, sans oublier la réunion des deux centrales d’achat allemandes Union et EMV.

Dans ce contexte, Le Courrier publie ici une actualisation – avec ses propres informations et analyses – du panorama de la distribution mondiale et européenne spécialisée, paru il y a tout juste un an.

 

A l’échelle mondiale : poursuite de la concentration et domination confirmée d’Ikea et de Wall Mart

A l’échelle mondiale, les 58 premiers distributeurs spécialisés d’ameublement – équipement de la maison ont réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires cumulé de 162,87 milliards d’euros, en progression de 6,3 % !

Conséquence du passage de But sous pavillon autrichien, un seul distributeur sous capitaux français continue d’apparaître dans ce Top 30 mondial 2016 de la distribution spécialisée : il s’agit de Schmidt Groupe. L’Alsacien y améliore même sa position, passant de la 29ème à la 26ème place du tableau.

Dans ce classement mondial, la valorisation de l’euro par rapport au dollar ne pénalise pas particulièrement les enseignes américaines, dont six continuent d’apparaître dans le top 10 mondial.

Selon le cabinet milanais CISL, l’Europe représente toujours plus d’un quart du marché mondial de l’ameublement-décoration.

Ikea détient toujours la première part de ce marché mondial (5,7 %), mais Steinhoff a fait significativement progresser son chiffre d’affaires à coup d’acquisitions, devenant le second véritable spécialiste mondial de l’ameublement /équipement de la maison, implanté dans de multiples pays… ce qui n’est le cas ni de Walmart, ni de Home Depot.

Autre indice de concentration, les 30 premiers distributeurs mondiaux détiennent désormais 27,2 % du marché mondial estimé par le CISL contre 24,1 % l’an dernier.

 

Le trio Ikea, Steinhoff et XXXLutz accroît son avance sur le reste du classement européen

 

Conséquence logique de l’acquisition de But, l’autrichien XXXLutz accède à la troisième place du podium européen et comble ce faisant, en termes de chiffre d’affaires « Europe », une partie significative de l’écart qui le séparait jusqu’alors de Steinhoff, avec un peu moins de deux milliards d’euros de différence. Le Top 30 des distributeurs européens continue d’être largement dominé par les acteurs sous capitaux scandinaves ou germaniques (ce terme recouvrant ici non seulement l’Allemagne, mais également l’Autriche et la Suisse), 17 d’entre eux figurant désormais dans ce classement, contre quinze l’an dernier. Les Français ne sont plus que quatre (11ème Schmidt Group, 18ème Maisons du Monde, 25ème Alinea, 27ème Roche Bobois) mais progressent tous de plusieurs places dans ce classement…

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant ici !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire