Pour l’UCEM, l’année 2018 sera résolument dynamique !

Poursuite du développement – avec une priorité pour Crozatier, qui a finalisé son intégration dans le groupe – et consolidation de la digitalisation du point de vente concrétisée en 2017 par l’introduction de l’outil Labo M : tels sont les deux orientations majeures autour desquelles l’UCEM construira son année 2018.

La fin de l’année et la tenue d’EspritMeuble sont toujours une occasion, pour l’UCEM, de faire le bilan des douze derniers mois écoulés et d’annoncer les chantiers pour ceux à venir. Et son directeur général, Elliot Senaya, nous apprend que 2018 s’inscrira parfaitement dans la lignée de 2017, en ce sens où deux grands axes de travail rythment actuellement la stratégie de la centrale : l’expansion des réseaux sur le territoire, d’une part, et l’intégration croissante du digital dans le parcours d’achat qu’ils proposent, d’autre part, notamment avec l’outil d’aide à la vente « Labo M » de Monsieur Meuble.

 

« Crozatier prêt à retrouver sa dynamique »

L’enseigne Crozatier avait été intégrée, rappelons-le, au sein du groupe à l’été 2016, venant ainsi compléter le positionnement de l’UCEM en l’installant sur le créneau premium parfaitement complémentaire à ceux de Monsieur Meuble et Meublena… « Crozatier bénéficie d’une dimension marque puissante et impactante auprès des consommateurs, avance Elliot Senaya. C’est l’une des motivations essentielles dans son acquisition, avec bien sûr son positionnement premium qui permet à l’Ucem de se doter d’un portefeuille de marques équilibré. Depuis l’entrée de Crozatier au sein de l’UCEM à l’été, nous avons mis en œuvre différents leviers fondamentaux visant à répondre aux attentes des franchisés existants et à favoriser le développement. Il s’agit, en l’occurrence, de la reconstruction des gammes, du merchandising, d’une nouvelle identité visuelle (logo), d’un nouveau site internet et enfin de l’ouverture de la coopérative au réseau Crozatier. » Depuis le rachat, le réseau a été porté à 25 magasins puisque trois nouveaux ont ouverts récemment, à Périgueux, Metz et Nancy ; une reprise du développement qui doit donc se poursuivre l’année prochaine, comme l’explique le directeur général : « Concernant cette enseigne, depuis son intégration à l’UCEM – aujourd’hui, ce processus est finalisé – tous les leviers ont été mis en place pour retrouver une belle dynamique, donc conforter les franchisés actuels et… en attirer de nouveaux. Nous avons en effet mené beaucoup d’efforts, en termes de recrutement, durant cette année 2017 ; il en résulte un certain nombre de projets en cours, qui devraient se concrétiser au cours de l’année prochaine. Nous voulons nous donner toutes les chances pour développer Crozatier ».

Le maillage du territoire concernera aussi les autres réseaux du groupe, et notamment Monsieur Meuble, qui a déjà vu s’ouvrir cinq nouveaux magasins en 2017 (Toulon, Sens, Clermont-Ferrand, Pontarlier et Compiègne), auxquels s’ajoutent la rénovation de Fontenay-le- Comte et la reprise du point de vente de Sarlat. Prochaine inauguration en date : Annemasse, avec le groupe Berthod ; d’autres suivront dans les mois qui viennent. Enfin, Meublena vient tout juste de s’implanter à Challans, en Vendée.

La montée en puissance du Labo M

Deuxième axe stratégique de l’UCEM : le déploiement du digital, notamment par l’implantation en magasin, depuis le début du mois d’octobre, de l’outil d’aide à la vente Labo M…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire