Principaux acteurs du meuble

Petite analyse des principaux acteurs du marché du meuble selon leurs chiffres d’affaires.

Steinhoff, le challenger d’Ikea

Année après année, le groupe sud-africain désormais coté à la bourse de Francfort empile les acquisitions et s’impose désormais de façon incontestée à la 2e place européenne. Fin 2015, il réalisait sur le vieux continent un CA consolidé de 6,55 Mds€ via 1 308 magasins exploités dans une vingtaine de pays européens. La seule enseigne Conforama a réalisé près de la moitié de ce chiffre à elle seule. Le groupe est également connu en Grande-Bretagne sous les enseignes Bensons for Beds et Harveys, en Pologne avec Abra, en Autriche avec Kika et Leiner, en Allemagne et aux Pays-Bas avec Poco et en Suisse.
Pour mémoire, le groupe est également présent en Australie sous les enseignes Freedom, Snooze et Poco, ainsi qu’en Afrique avec African Retail Op.
Steinhoff a confirmé sa stratégie d’expansion par acquisition d’enseignes. Après avoir mené une bataille épique pour le rachat du français Darty et renoncé à l’acquisition du britannique Home Base, il poursuivrait actuellement l’étude de plusieurs dossiers dans la distribution spécialisée de literie.
Steinhoff présente la spécificité de posséder et d’exploiter plusieurs usines de fabrication de meubles en parallèle de ses activités de distribution. Il a récemment renforcé ses activités industrielles notamment en entrant à hauteur de 50 % dans le capital du litier français COFEL.
A contrario d’Ikea, qui affecte la totalité de la production des usines qu’il possède à ses magasins, Steinhoff version industrie fournit également d’autres distributeurs et complète toujours ses propres gammes par des achats auprès d’autres fabricants.

LA CONCENTRATION DE LA DISTRIBUTION EUROPÉENNE S’ACCÉLÈ

XXXLutz rattrape une partie de son retard et prétend à la 3e place européenne

Distancé par Steinhoff au cours des dernières années, le groupe autrichien contrôlé par la famille Seifert vient de rattraper une partie de son retard en acquérant le français But. Il devrait ce faisant pouvoir prétendre à troisième place du podium européen fin 2016, avec un CA consolidé d’environ 6 Mds€. Cette acquisition lui permet en effet de s’implanter pour la première fois en France et de façon significative, en plus de ses 239 magasins déjà exploités sous le nom XXXLutz en Autriche et en Allemagne, en Bulgarie sous les enseignes Aiko et Mobo, et dans différents pays d’Europe de l’Est et des Balkans sous les enseignes Mömax, Möbelix et Lesnina XXL.
Surtout, le rachat de But devrait lui permettre d’accélérer le développement de sa centrale d’achats Giga X, laquelle réalise un CA de plus de 3,5 Mds€, 2 ans à peine après sa création.

PANORAMA DE LA DISTRIBUTION DE MEUBLES MONDE

Le discret mais puissant Danois Lars Larsen

Bien que presque inconnu en France, le discret Lars Larsen est parvenu, en quelques décennies, à créer depuis son fief danois le 5e groupe européen de distribution d’ameublement décoration. Ce groupe pointe également à la 13e place du classement mondial. Plus que par leur taille, c’est par leur nombre que ses 2 258 magasins pèsent, dans 37 pays, avec un CA consolidé de 3,3 Mds€. Aux 1 180 spécialistes literie installés en Allemagne, Autriche, Suisse, Italie et Espagne sous l’enseigne Dänisches Bettenlager, il convient d’ajouter le gros millier de magasins d’ameublement aux couleurs de Jysk, dont une trentaine en France depuis quelques années. Le groupe exploite également les enseignes de décoration Bolia et IDdesign principalement installés en Europe du Nord. Il a racheté le Danois Ilva.

LE RÔLE CROISSANT DES CENTRALES D’ACHAT

Otto Group, 1er acteur européen de la vente en ligne du secteur

Avec un CA de 3,5 Mds€ dont 2,22 réalisés en Europe, ce puissant groupe hambourgeois propriété de la famille éponyme réalise l’essentiel de son activité dans la vente en ligne. Il exploite de nombreux sites très actifs dans l’ameublement décoration, dont Quelle, Neckermann, Schwab mais aussi les 3 Suisses. Il possède, en outre, un réseau de cuisinistes en Allemagne avec une centaine de magasins Küche&Co, ainsi que la célèbre enseigne américaine d’ameublement/décoration Crate and Barrel.

LA DOMINATION SCANDINAVE ET GERMANIQUE SUR LE MARCHÉ EUROPÉEN

Home Retail Group, la puissance du cross canal convoitée et disputée

La force de ce groupe britannique présent dans la distribution généraliste, mais aussi les secteurs de l’ameublement décoration et du bricolage, réside incontestablement dans son modèle poussé de cross canal, mixant vente en ligne et un étroit maillage du territoire britannique grâce, notamment, à 845 points de vente/relais généralistes Argos. Ses 4,2 Mds€ de CA lui permettaient d’occuper la 3e place du classement européen en 2015. La récente revente d’Argos au groupe de distribution britannique Sainsbury (après que Steinhoff ait déposé, puis retiré une offre d’achat) devrait conduire Home Retail Group à descendre du podium du Top 30 en 2016.

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire