Rachat de la PEM par la SAGAM : « Chacune des enseignes trouvera sa place au sein du groupe »

Conclu officiellement le 30 juin dernier, le rachat de la SAS PEM (enseignes PEM, Logial et Côté Meubles) par la SAGAM (Le Géant du Meuble) permet aujourd’hui au groupe dirigé par Didier Baumgarten de dépasser la barre des 120 magasins et d’atteindre les 160 M€ de CA, avec des réseaux parfaitement complémentaires. Car l’idée est bien là : plutôt que de les fusionner ou de les absorber, les quatre enseignes resteront bien distinctes, avec toutefois, bien évidemment, une mutualisation des moyens. Explications.

direction sagam pem

De gauche à droite : Laurent Berte, directeur opérationnel de SAGAM / PEM, Antoine Monnier, associé, Didier Baumgarten, président et Benoît Auger, associé.

 

Nous avions tout juste pu l’annoncer dans notre précédent numéro, juste avant notre trêve estivale (lire ici) : la société SAGAM venait d’annoncer avoir finalisé le rachat – par la reprise de la totalité des parts de Patrick Min, qui était son propriétaire jusqu’alors – de la SAS PEM. Afin d’exposer les détails de cette opération et les objectifs qui en découlent, une conférence de presse était organisée à Paris le 11 juillet, soit une dizaine de jour après la signature, en présence de Didier Baumgarten, dirigeant du groupe, Laurent Berte, aux commandes de l’opérationnel, ainsi qu’Antoine Monnier et Benoît Auger, deux des sept associés de la SAGAM chargés d’ « assurer le bon fonctionnement de ce regroupement » [voir encadré]. Envisagé, discuté depuis plusieurs mois, ce rapprochement paraissait en effet comme l’une des démarches les plus pertinentes pour poursuivre le développement d’un groupe tel que la SAGAM, comme l’explique son dirigeant : « La nouvelle génération, qui se renforce dans notre réseau, et qui s’y montre très active en étant une importante et essentielle force de proposition [voir notre article sur le magasin de Rodez ouvert par la famille Rey au printemps dernier dans CM&H n° 2692, daté du 19 mai 2017 ndlr], pressentait la nécessité de s’agrandir pour pouvoir continuer de faire du « bon travail » au sein du contexte actuel » résume Didier Baumgarten. Avec 43 magasins aux couleurs du Géant du Meuble – dont le dernier ouvert est donc celui de Rodez – et un chiffre d’affaires d’environ 80 millions d’euros, le groupe SAGAM a ainsi vu dans cette opération une formidable opportunité de développement nourrie, avant tout, par la complémentarité des enseignes.

Geant du Meuble de Rodez (1)

 

Des autonomies conservées, une mutualisation des moyens

Le groupe PEM intègre, à ce jour, 80 points de vente, soit 34 Logial, autant d’adhérents PEM et 12 Côté Meubles : « Des magasins que nous connaissons bien, d’autant que bon nombre présentent des similitudes avec les nôtres » avance Didier Baumgarten, qui tient ainsi à préciser que chacun de ces réseaux doit conserver son identité au sein de ce nouvel ensemble de 123 points de vente : « Cette opération n’est pas une fusion, et n’est pas vouée à l’être. Nous pouvons plutôt évoquer un « regroupement d’enseignes au sein de la SAGAM ». Elles vont toutes trouver leur place au sein du groupe ». Chaque enseigne va ainsi garder une certaine autonomie en termes de politiques d’achat et de vente, tout en « privilégiant » et en « renforçant », bien sûr, les fournisseurs communs… sachant qu’une opération de cette envergure permet bien évidemment au « nouveau » groupe d’évoluer de quelques rangs sur la liste des clients de ces fabricants. Parallèlement, sera mutualisé « tout ce qui peut l’être » comme la comptabilité, l’aménagement des magasins, la décoration, les assurances… ou encore les commissions diverses et réunions régionales qui rythment l’année. La SAGAM aspire d’ailleurs à dupliquer, au sein de la PEM, l’un des aspects cruciaux de sa propre organisation « qui fonctionne très bien pour le Géant du Meuble », en encourageant les adhérents à davantage participer et être force de proposition dans la vie de la centrale : « Il s’agit en effet, en quelque sorte, d’intéresser encore plus les adhérents à leur enseigne, parce que nous ne nous considérons pas comme juste des fournisseurs de services ! Et de cette manière, le travail de tous profite à chacun ».

coté meubles

 

Une belle couverture géographique

Désireux, comme évoqué plus haut, d’avoir « du nombre, de la couverture géographique », le groupe SAGAM couvre aujourd’hui le territoire avec plus de 120 magasins aux formats et zones globalement complémentaires. A la question d’une éventuelle « cannibalisation » entre deux magasins sur certains endroits du territoire, Laurent Berte répond avec sérénité…

PEM logial

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire