Steinhoff recherche 200 millions € « à court terme »

Selon Reuters, qui cite des sources « proches des négociations », le groupe sud-africain rechercherait actuellement un financement de 200 millions d’euros afin d’éviter que l’une de ses filiales – telle la société Kika-Leiner – ne plombe l’ensemble du groupe. Cette filiale (800 millions d’euros de CA réalisés en Autriche et Europe de l’Est) demeure, en effet, celle dont les besoins de financement sont les plus importants, malgré une cession d’actifs, d’une valeur de 50 millions d’euros, à l’investisseur Rene Benko.

 

Conforama en train de lever des fonds…

Des liquidités avaient aussi été récemment obtenues, notamment, pour Poundland et Mattress Firm : le groupe se trouve en effet « dans la phase finale de redressement des finances de plusieurs de ses filiales », et Conforama s’inscrit également dans cette optique en étant a priori en train de lever – toujours selon ces sources citées par Reuters – 200 millions d’euros avec l’aide de Rothschild.

… et placé sous mandat ad hoc ?

Nos confrères de Challenges ont par ailleurs déclaré « en exclusivité », ce 10 janvier, que l’enseigne « bénéficierait actuellement d’une procédure de mandat ad hoc », cela « afin d’établir un dialogue avec les créanciers ». Rappelons en effet que le mandat ad hoc est une procédure, préventive et confidentielle, de règlement amiable des difficultés, dont le but est de rétablir la situation d’une entreprise avant qu’elle ne soit en cessation de paiements… La direction de Conforama, contactée par le magazine économique, n’a pas souhaité confirmer ou infirmer cette nouvelle.

Ainsi, les profondes turbulences que connaît Steinhoff depuis quelques semaines se renforcent ; rappelons-le que, sur les 10,7 milliards d’euros de la dette du groupe, deux milliards arrivent à échéance cette année…

 

Lire aussi : Le début 2018 mouvementé de Steinhoff
Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire