EquipHotel imagine l’hôtel-restaurant de demain

L’attraction principale du prochain EquipHotel du 6 au 10 novembre à Paris Porte de Versailles sera certainement le Studio 16, un prototype d’hôtel restaurant grandeur nature, qui traduira les tendances actuelles de ce secteur. Avec à la clé une mine d’idées pour les entreprises qui conçoivent et développent des aménagements et des produits pour la prescription et le contract.

STUDIO16 - IN THE ROOM - 2 - © Bureau De Style Elizabeth Leriche EquipHotel

 

Comment un salon de l’hôtellerie et de la restauration peut-il illustrer les nouvelles attentes et LEURS réponses qui se préparent dans le secteur, pour guider les choix des investisseurs et des aménageurs ? En mettant en oeuvre, dans le cadre de sa prochaine édition, le Studio 16, Equip Hotel apporte une réponse ambitieuse à cette problématique : « Pour la première fois, le salon met en situation un établissement grandeur nature, édifié sur les trois niveaux du pavillon 7, déclare Corinne Menegaux, sa directrice.

EQUIPHOTEL 2016, À QUOI S’ATTENDRE…

Le Studio 16 occupera au total 3 000 m², avec l’ambition de mettre en scène les grandes tendances de l’hôtel et du restaurant, pour mieux inspirer les professionnels. » Comment concevoir sa terrasse ? Quelles doivent être les fonctions d’un lobby d’hôtel ? Comment intégrer une salle de réunion ? Comment ne pas passer à côté des nouvelles fonctionnalités de la chambre ? C’est pour répondre à ces questions et bien d’autres qu’EquipHotel a convoqué une équipe d’architectes d’intérieur ou paysagistes, d’experts et de designers, pour concevoir ce prototype grandeur nature. Les propositions du Studio 16 seront autant de pistes de réflexion et d’innovation pour les entreprises de l’aménagement des espaces de vie qui souhaitent s’orienter vers les marchés de la prescription, de l’hôtellerie et de la restauration.

 

Un lobby noeud de communication

Le lobby du Studio16, qui sera situé dans le hall 7.1, matérialisera le rez-de-chaussée et l’espace d’accueil de l’hôtel. Il a été confié à un architecte d’intérieur de premier plan dans l’hôtellerie, Jean-Philippe Nuel, qui en fait un espace stratégique appelé à se métamorphoser : « La révolution digitale est en cours, et va supprimer l’étape du « check-in » et du « check out », les clients disposeront d’une clé de chambre sous la forme de flash code ou autre sur leur smartphone, et la facture sera directement payée par internet, explique le prescripteur. Ils ne passeront donc plus par la banque d’accueil, qui est appelée à fortement évoluer ou à disparaître. » Dès lors, il faut selon lui inventer d’autres manières de créer du lien avec les clients, avec une fonction relationnelle migrant vers le bar, qui retrouve sa fonctionnalité de « comptoir ».

Espace d'accueil EquipHotel

Espace d’accueil.

Le lobby devient ainsi un espace de fusion entre la ville et l’hôtel, animé à tout moment de la journée et de la soirée, tandis que l’accueil, débarrassé de sa fonctionnalité d’enregistrement, peut se reconvertir dans l’humain, et la relation de proximité avec le client. « Le lobby servira à beaucoup d’occupations différentes : communiquer, surfer sur internet, travailler, recevoir ses rendez-vous… ajoute l’architecte d’intérieur. L’aménagement de l’espace sera polymorphe pour répondre à des usages multiples qui s’enchainent tout au long de la journée. »

 

La terrasse, poumon vert de l’établissement

Conçu par les paysagistes Christophe Gautrand et Benjamin Deshoulières, la terrasse végétalisée (hall 7.1) sera un autre lieu stratégique du Studio 16. « Notre vision du jardin est celle d’un lieu très personnel, conçu comme notre propre jardin. On y trouve un mélange de plantes, d’espèces ramenées de voyage, de mobilier chiné et mélangé avec des souvenirs, des objets de décoration venus d’ailleurs, expliquent les deux créateurs. Le jardin ouvre alors la porte d’un nouvel univers délicat et intime devenant le cœur sensible d’un restaurant. C’est désormais une véritable expérience. »

Jardin et terrasse EquipHotel

Jardin et terrasse.

Cet espace outdoor est le reflet d’une évolution du mode de vie urbain : tous les prétextes sont bons pour aménager les balcons, terrasses, et autres mètres carrés extérieurs, pour réintroduire de la nature en ville et pouvoir se ressourcer au calme, tout en restant connecté au monde. Pour le duo de paysagistes, le jardin devient même la signature d’un établissement hôtelier, où peuvent être organisés des événements éphémères. Afin de répondre à ces fonctionnalités, leur terrasse jardin s’articulera autour d’un bar outdoor, et sera divisé en espaces lounge situés sous un espace chauffant, ou encore en espaces privatifs séparés par des écrans boisés.

 

De l’hôtel au lieu de co-working

Le hall 7.2 accueillera une nouvelle vision de la salle de réunion, imaginée sous la baguette de la décoratrice Julie Gauthron. « Grâce aux nouvelles technologies, les salariés sont de plus en plus mobiles, et travaillent volontiers à l’extérieur du bureau, parfois au café quand ils sont calmes et confortables, ou dans les centres de co-working, qui offrent des espaces partagés, explique-t-elle. Le secteur hôtelier doit s’emparer de cette nouvelle clientèle en expansion. » La solution proposée consiste en une nouvelle typologie d’espaces polyvalents, qui pourront tantôt être en configuration travail, et tantôt détente, en offrant des temps et des prestations différents selon l’heure de la journée, depuis le petit déjeuner au lunch, jusqu’à la pause café l’après-midi.

Espace de travail EquipHotel

Espace travail.

« Toute la difficulté du projet est de concevoir un mobilier « caméléon » qui se prête à ces différentes fonctions, ajoute la créatrice. Les chaises peuvent avoir cette polyvalence, en revanche, il a fallu créer des tables spécifiques, avec un plateau rond pour servir au repas de façon unitaire, et des angles qui se relèvent pour obtenir un plateau carré qui permette de les assembler de façon modulaire pour en faire des tables de réunion. » Contrairement aux espaces de référence dans ce domaine notamment ceux de la Silicon Valley le concept du Studio 16 ne sera pas basé sur des équipements ludiques, mais sur un environnement qui invite à la réflexion, dans un décor de type bibliothèque avec la présence de livres. Dernier enjeu, la captation de cette nouvelle clientèle de travailleurs nomades est un moyen pour les hôteliers d’optimiser leur taux d’occupation, et d’améliorer la rentabilité de leur établissement.

 

La chambre, havre de bien-être

Véritable cœur de l’établissement hôtelier, la chambre du Studio 16 signée par la tendanceuse Elizabeth Leriche et le duo d’architectes d’intérieur Guillaume Terver et Christophe Delcourt (le LAD) est traitée très différemment de ce qui se fait habituellement, avec une organisation en différentes étapes ou « cellules ». C’est le lit qui reste la pierre angulaire de cet espace, en tant que « meuble du confort et du sommeil », mais il a été traité comme un cocon contemporain, interactif et ergonomique.

abonnement (1)

 

En plus de ses dimensions agrandies, le projet insiste à la fois sur sa dimension de confort densité du matelas, épaisseur du sur-matelas, moelleux des oreillers, légèreté de la ouate… et sur sa fonction de « tableau de bord » de la chambre : on peut en effet piloter, depuis le lit, la plupart des fonctionnalités comme son, lumière, température, connexions médias. En second lieu, la chambre propose un « dressing à la carte », placé sous le signe du transitoire, puisque le client ne fait que passer : les études montrent que, en général, il ne défait pas ses valises. Cet espace sera donc réduit à l’essentiel, un présentoir qui facilite le stockage des effets personnels, et intègre le volume supplémentaire du shopping. Troisième espace stratégique, la salle de bains a connu beaucoup d’évolutions ces dernières années, qui la mettent en relation avec la zone de couchage, par des jeux de vitrages, de portes coulissantes ou de claustras.

Coin VIP EquipHotel

Coin VIP.

Le projet du Studio 16 va encore plus loin, en la transformant en une micro-architecture au cœur de la chambre, qui s’ouvre ou se referme sur elle-même, en fonction du degré d’intimité désiré. Il est possible, en fonction des envies, d’y intégrer des fonctions supplémentaires, un équipement de gymnastique, une table de massage… « Déplacement professionnel, week-end en couple ou vacances en famille… il existe mille et une manière d’habiter et d’investir une chambre d’hôtel. Au-delà d’une simple modularité, ce que l’on attend d’elle est d’offrir une palette de solutions ouvertes, de fonctions à la carte et d’espaces à s’approprier », résume Christophe Delcourt. En conséquence, le mobilier est évolutif, et remplit tantôt le rôle de salon TV ou réunion impromptue, couchage d’appoint ou salle de gym… tandis que les cloisons s’allègent ou s’effacent pour laisser place à ces différents scénarios.

 

Restaurant : un reflet de l’art de vivre

Enfin, le hall 7.3 accueillera un vaste et majestueux espace de restauration, imaginé par le duo d’architectes d’intérieur Marc Hertrich et Nicolas Adnet, qui ont conçu un ensemble de 1 000 m², divisé en un bar principal, un espace VIP et un restaurant gastronomique. « Notre concept mettra en scène une cuisine spectacle, et sera un hommage à la transformation des produits du terroir jusqu’au salon doré, et à l’histoire de l’art et de la gastronomie », expliquent-ils. Les visiteurs seront accueillis par un cheminement à damiers noir et blanc le motif unitaire de l’ensemble rehaussé d’effets marbrés, qui longera le bar, réalisé dans une esthétique de béton brut, de verre et de dorure.

Projet bar EquipHotel

Projet de bar.

Le bar donnera accès à un espace VIP, où on pourra servir les repas à la fois au comptoir ou en salle, dans une succession d’alcôves intimistes. Enfin, l’espace gastronomique ou « resto des chefs », sera une ode à l’art des jardins à la française : le décor sera composé de nefs végétales revisitées, et de pièces géantes du jeu d’échec, en particulier une Reine qui trônera au centre d’un office ouvert sur la salle, pour superviser un service digne des plus grandes tables.
Même si le Studio 16 reste un prototype d’hôtel restaurant de grand standing comparable à un concept car sur un salon de l’automobile il ne fait pas de doute que cette réalisation sera riche d’enseignements pour tous les acteurs du secteur. Elle permettra de visualiser le résultat d’un établissement réalisé en mode projet, réunissant les compétences des architectes d’intérieur pour la conception, et des agenceurs et fournisseurs pour sa traduction en aménagements et produits.

[F.S.]

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire