ESPRITMEUBLE 2016 : LES 10 000 VISITEURS SONT ATTEINTS !

La cinquième édition du salon, qui s’est déroulée du samedi 3 au mardi 6 décembre, a permis de franchir le cap des 10 000 visiteurs uniques, avec + 18 % de fréquentation en cumulé sur les 3 premiers jours. Le rendez-vous a su ravir une très grande majorité d’exposants, et les visiteurs ont été quasi unanimes à apprécier le nouveau « bond en avant » opéré sur la qualité des stands. Si quelques ajustements restent évidemment encore à faire, EspritMeuble, cette année, a tenu l’essentiel de ses promesses dans un contexte encore délicat pour la profession.

A peine une semaine après la clôture du salon, les chiffres de fréquentation définitifs n’ont pas encore été livrés, mais cette édition 2016 se démarquera déjà, à coup sûr, pour avoir franchi le cap des
10 000 visiteurs uniques. Ce seuil, cela fait plusieurs années que les organisateurs l’évoquent – pour la première fois en juin 2014, lors de la conférence de presse annonçant la troisième édition – mais la conjoncture et, surtout, les évènements dramatiques qui ont touché la capitale l’année dernière, moins d’un mois avant l’ouverture de la session 2015, n’ont fait que repousser l’espoir d’atteindre une telle fréquentation. Désormais, c’est chose faite, et le bilan final gonflera, plus ou moins, ce chiffre global. En attendant, nous livrons ici les premières impressions de plusieurs exposants recueillies au fil des quatre jours, étoffées des conclusions de Gaëtan Ménard et Alain Liault, respectivement président et vice-président du salon [voir encadré], avancées lors de la traditionnelle conférence de presse du dernier jour.

espritmeuble-2016

 

Une fréquentation qualitative

L’augmentation de visitorat par rapport à la précédente édition atteignait donc + 18 % le lundi soir, au bout de trois jours d’ouverture, et un pic avait déjà été enregistré dès le samedi, avec + 26 % de fréquentation par rapport au même jour d’inauguration l’année dernière. Une impression qui n’était pas toujours partagée par les exposants – le samedi et le mardi sont traditionnellement des journées plus creuses, et cette édition 2016 ne semble pas avoir dérogé à la « règle » – mais la majorité se sont accordés sur la belle affluence globale : « Nous sommes très contents, avance Wolf Stolpner, président de Grand Litier, puisque nous avons pu recevoir 80 % de notre réseau » ; pour l’enseigne, la participation à EspritMeuble répond à plusieurs objectifs : « C’est d’abord un moment de convivialité et d’échange. Ensuite, nous y avons mis en scène, sur notre stand, les différentes évolutions possibles de notre concept, en recréant des corners typiques de nos magasins. Le salon nous permet, enfin, de rencontrer des prospects, mais aussi nos fournisseurs ». Du côté de France Literie, qui participait pour la première fois au rendez-vous, l’impression est également très bonne : « Nous sommes très satisfaits de notre présence » résume Maxime Sidot, directeur opérationnel. Pour les enseignes, effectivement, EspritMeuble a, avant tout, une vocation de convivialité et de prospection… Un rôle qu’a su donc bien jouer cette édition 2016, comme le reconnaît également Nicolas Lévy, co-dirigeant de Mon Lit et Moi : « Nous sommes ravis. Nous avons pu rencontrer beaucoup de candidats ; désormais, il y a tout un travail à réaliser pour savoir si nous pouvons les concrétiser ». Du côté des fabricants, l’impression globale est également très bonne, à l’image de celle de Medhi
Girardeau : « Ce cru 2016 a été vraiment satisfaisant. En ce qui nous concerne, nous avons encore mieux travaillé que lors des précédentes éditions, même s’il faut évidemment relativiser cela puisque nous n’avions pas les mêmes quantités de nouveautés à exposer… Mais les gens semblent vraiment s’être déplacés nombreux, nous avons réellement observé une hausse de la fréquentation ». Chez Himolla, qui participait pour la deuxième fois au salon, mais avec un stand particulièrement qualitatif cette année, comme on a l’habitude de le voir à Bruxelles ou Cologne (les conditions de préparation n’avaient pas été optimales pour la précédente édition), Patrick Grassy évoque un trafic « qualitatif », concentré sur le dimanche et le lundi. Patrick Réguillon (Technilat) parle même d’une édition « exceptionnelle », avec « une très belle fréquentation » et un accueil « excellent » remporté par les nouvelles collections exposées sur le stand… James Ciry (Sedac Meral) s’enthousiasme, pour sa part, de la belle montée en puissance de la manifestation : « Nous avons ressenti l’augmentation de la fréquentation. Evidemment, cela n’a rien à voir avec les précédents salons organisés dans plusieurs halls de la Porte de Versailles, il y a plus d’une quinzaine d’années, mais il faut saluer le chemin qui a été parcouru en quatre ans avec EspritMeuble ». Exposants, déjà, l’année dernière, les fabricants belges Varam et Vipack se montrent également satisfaits :
« Ce fut une belle édition, même si certains auraient voulu voir davantage de monde. En ce qui nous concerne, nous avons plutôt bien travaillé, au moins autant qu’en 2015, ce qui montre que le trafic a été qualitatif »
avance Alex Vanraes (Varam). Ruben Viaene (Vipack) évoque pour sa part une solide fréquentation – y compris étrangère, avec des Portugais et des Espagnols – et ainsi « beaucoup de clients potentiels ». Nous avons pu, en effet, entendre tout au long de ces quatre jours d’autres langues que la nôtre dans les allées du salon : le profil des visiteurs sera analysé ultérieurement lors de la publication du bilan détaillé, mais il semblerait qu’EspritMeuble s’affirme progressivement, au fil des éditions, au-delà de nos frontières… ce qui était aussi l’un des objectifs de départ. En revanche, du côté des exposants – notamment de literie – quelques-uns pouvaient, à l’inverse, déplorer l’abondance de stands étrangers : « C’est dommage, car cela pourrait détourner le salon de l’une de ses missions premières qui était, me semble-t-il, de valoriser avant tout la fabrication française » nous confiait l’un d’entre eux. Avec une proportion quasi parfaitement équilibrée de marques nationales et internationales, EspritMeuble réunit en effet, aujourd’hui, un bel échantillon de la fabrication européenne, et non pas seulement française… Une condition sans doute nécessaire pour dévoiler une offre suffisamment étoffée, capable de remplir deux halls du parc des expositions de la Porte de Versailles, mais aussi pour que le salon puisse s’imposer comme un rendez-vous majeur de la profession sur la scène européenne, parmi les autres manifestations que l’on connaît.

Sur le plan de la fréquentation, l’une des ambitions majeures des organisateurs était d’inciter les visiteurs à rester au moins deux jours sur le salon, ce qui a d’ailleurs constitué un axe majeur de communication en amont de la manifestation. Là encore, le bilan final montrera si cet objectif a été rempli, mais Gaëtan
Ménard a tenu à souligner, lors de la conférence de presse du mardi, l’implication des centrales sur ce point : « Bon nombre d’entre elles ont organisé leur évènement interne le dimanche soir, ce qui a eu pour conséquence de faire rester leurs distributeurs le lundi. Nous les remercions grandement pour cela ».

 

PIERRICK CHOQUET – DIRECTEUR GENERAL DE DIVA FRANCE – ESPRIT MEUBLE 2016

 

Services : promesses tenues

Cette édition a ainsi pu se démarquer, comme l’ont donc évoqué de nombreux exposants et visiteurs, par la qualité de son exposition et de sa scénographie. Un point clé sur lequel les organisateurs avaient particulièrement travaillé en amont et consacré beaucoup de moyens, comme ce fut également le cas pour les services associés. Sur cette question, l’équipe d’EspritMeuble a ainsi tenu la majorité de ses promesses avec, notamment, une conciergerie performante et un Village Services particulièrement convivial ; une des ombres au tableau a été, en revanche, l’important manque de fréquentation dont ont souffert les « flash conférences » : si le concept est porteur, sa promotion en amont et sur le salon doit être retravaillée, et c’est là un axe de progrès qu’ont reconnu les organisateurs. Autre amélioration jugée nécessaire par beaucoup de visiteurs : la gestion de l’affluence, aux heures de pointe, sur les différents espaces de restauration, car si la qualité des mets proposés (gracieusement, il faut le rappeler) a été unanimement saluée, il pouvait être difficile d’y accéder à certaines périodes de la journée.

Pour finir, signalons le succès remporté par la traditionnelle soirée du salon organisée le lundi soir, qui a rassemblé au Moulin Rouge plusieurs centaines de participants dans une ambiance très conviviale.

 

NIGHT EXPRESS – ESPRIT MEUBLE 2016

 

Rendez-vous en 2017 !

Une édition se termine, et se prépare déjà la suivante. On sait déjà qu’EspritMeuble 2017 – qui se déroulera du samedi 2 au mardi 5 décembre – ne pourra accroître sa surface, à cause des travaux d’envergure réalisés sur le parc des expositions de la Porte de Versailles, et ce pour plusieurs années encore : « A date, nous n’avons pas de perspective de retrouver des mètres carrés, mais il faut bien garder en tête que nous sommes l’un des rares salons professionnels à se tenir ici : d’habitude, ce type de manifestation est organisé à Villepinte. C’est donc un privilège, et VIParis [le gestionnaire des dix principaux centres de congrès et lieux d’exposition de la capitale et sa région ndlr] prend sûrement en compte, pour continuer de nous l’accorder, la qualité de notre salon : ils sont très admiratifs » avance Gaëtan Ménard. Les organisateurs, même s’ils continuent de recueillir les impressions des visiteurs et exposants, ont déjà noté quelques points, en plus de ceux évoqués précédemment, à améliorer encore : « Nous demeurons notamment très vigilants quant à la qualité des stands. Elle était déjà d’un très haut niveau cette année, mais nous estimons qu’elle peut encore être travaillée pour certains… Ce n’est d’ailleurs que justice pour ceux qui ont fourni de véritables efforts ». Une ligne de conduite saine, d’autant que, selon eux, « la meilleure édition est celle qui est à venir ».
Rendez-vous donc l’année prochaine !

> Les trois prochains numéros – les premiers de 2017 – dévoileront les nouveautés des fabricants et enseignes présentées sur cet EspritMeuble.

[E.B.]

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire