EspritMeuble, générateur de business

« Contribuer à favoriser les affaires des entreprises » : c’est là le principal objectif du salon, dont la prochaine édition se tiendra du 5 au 8 décembre prochain dans les halls 7.1 et 7.2 du parc de la Porte de Versailles. A 6 mois de l’ouverture, ses dirigeants ont fait un premier point presse pour dévoiler les nouveautés – nombreuses – de ce quatrième EspritMeuble.

ESPRITMEUBLE

 

300 exposants

Cette augmentation doit donc logiquement permettre d’accueillir davantage d’exposants par rapport aux précédentes éditions : cette année, ce sont en effet 300 marques – soit 50 % de plus que l’an passé ! – qui doivent exposer. Calligaris, Stressless (qui, elle, était déjà présente l’année dernière, mais sur une mezzanine au-dessus du hall), Himolla, Varam, GBO, D’Elite ou encore Duvivier figurent parmi les grandes marques rejoignant le salon pour cette prochaine édition. L’agrandissement de la surface globale offrira aussi la possibilité, aux exposants qui le souhaitent, de s’installer sur de plus grands stands.

A ce jour, 6 mois avant l’ouverture de la manifestation, la surface est commercialisée à près de 90 % : « Ce qui signifie, en d’autres termes, qu’il reste 4 000 m² à occuper d’ici décembre… ce qui est parfaitement jouable ! » avance AlaIn Liault, vice-président du salon (fonction qu’il partage avec Gilles Silberman). Sur la totalité des exposants de 2014 (qui réunissait 200 marques, parmi lesquelles 117 françaises et 83 internationales), 93 % ont décidé de renouveler leur présence sur EspritMeuble 2015. La répartition équilibrée de l’offre - entre sièges, literie, meublant, enseignes et déco / services, nouvelle catégorie à venir se greffer au salon - devrait donc être conservée (voir encadrés).

 

Conserver et renforcer la qualité du visitorat

Cette offre plus étoffée et plus qualitative devrait donc également attirer d’avantage de visiteurs, eux aussi plus qualifiés. La session 2014 avait fait se déplacer 9 300 personnes (proportion de « vrais » visiteurs, autrement dit excluant les exposants, les monteurs, etc.) soit 10 % de plus qu’en 2013, parmi lesquelles 72 % étaient des dirigeants de magasins (donc des décideurs). « Nous avons pour ambition d’attirer cette année 20 % de visiteurs et distributeurs français et internationaux » déclare Claude Thebaud, membre du comité de direction. Les patrons de magasins constituent en effet la principale cible, à laquelle s’ajoutent les collaborateurs, les écoles et les professionnels du contract. Pour arriver à cette fin, les organisateurs ont mis en place, comme chaque année, un plan de communication d’envergure : site Internet avec, notamment, le « Mag espritMeuble », newsletters régulières, annonces presse, partenariat TV avec BFM Business… Tous les canaux sont utilisés. Signalons, également, la relation renforcée avec les titres professionnels de l’alliance IAFP – dont le Courrier est le représentant français – qui se déplaceront en masse pour cette édition, dans la mesure où leur traditionnelle convention y sera organisée. Toutes ces démarches vont aussi, bien évidemment, dans le sens d’une ouverture vers l’international.

ESPRITMEUBLE

La convivialité, toujours de mise…

Comme cela est le cas depuis la première édition, le salon s’attachera à privilégier la convivialité, avec, tout d’abord, la gratuité des services (entrée, vestiaire, catalogue, restauration…). La traditionnelle soirée de gala (au cours de laquelle sera remis le prix de l’innovation) se tiendra le lundi 7 décembre. Nouveauté cette année : la participation de Norbert Tarayre, lauréat de l’émission Top Chef, qui, chaque jour du salon, sera invité à revisiter de manière innovante un plat traditionnel de la gastronomie française.

 

« Le futur de la tradition »

Car là est le thème de cette prochaine édition d’EspritMeuble : il est question, cette année, de mettre en scène les métiers et savoir-faire des industriels du secteur, entre tradition et innovation. « Le patrimoine manufacturier français du meuble est un trésor. Il réconcilie la tradition et l’innovation, le savoir-faire et la création, le travail et la passion, le patrimoine et l’avenir, le local et l’international… Ces entreprises sont des références, gages de qualité dans leur domaine. Elles sont réunies autour de valeurs communes : adaptabilité, réactivité, innovation, passion du métier… et envie de transmettre ! » avancent les organisateurs.

 

[E.B.]

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire