EspritMeuble : quelles tendances pour le siège ?

Quatrième et dernier volet de notre compte-rendu du salon de la Porte de Versailles, avec un panorama des nouveautés et produits phare des fabricants de sièges rembourrés et convertibles.

 

L’offre sièges du salon était assurée par une quarantaine de marques, venues de tous horizons… avec, là encore, des stands particulièrement mis en ambiance, et des produits à l’esthétique accueillante, aux multiples détails déco (coussins assortis, piètements aériens, qu’ils soient en métal ou bois, etc.) Les collections affichent une grande modularité, pour s’adapter à toutes les configurations de pièces.

 

Le canapé, un produit déco

 

Il y a semble-t-il une tendance à l’esthétique d’inspiration britannique, à la fois par le capitonnage et par les tissus, si on en croit la nouvelle collection de Canapés Duvivier, dont le modèle Stixx est situé à la croisée de plusieurs influences. Pour ce fauteuil et canapé 2 places, le dessin croisé des dossiers peut évoquer l’univers du Chesterfield, mais aussi celui des sièges de voiture rétro. Exposant pour la première fois sur EspritMeuble, avec des ambitions certaines sur le marché français, le fabricant italien de canapés convertibles Sofaform a lui aussi alimenté la tendance « british », avec le modèle Quilt, qui est un produit bi-matériau réalisé avec un tissus à carreaux signé du couturier Jean-Paul Gaultier, et du cuir. La fantaisie du produit se traduit par une sangle passée le long des accoudoirs, qui rappelle la maroquinerie de luxe, associée à un piétement métal très contemporain. Le fabricant, qui veut faire du canapé convertible un produit créatif et tendance, a aussi exposé les modèles Oslo, qui s’inspire de l’esthétique scandinave, en associant des lignes rectilignes, un tissu clair et un piétement bois, et Riviera, un canapé d’angle qui dissimule parfaitement sa capacité à se transformer en lit 2 places. Elégance à l’italienne également chez Verysofa et Zanisofa, qui misent particulièrement sur les détails et les finitions soignées…

canapé

Programme Easy Comfort (Himolla)

La collection Verysofa offre des larges gammes de canapés fixes, convertibles, modulables, modèles d’angle mais aussi fauteuils, chaises longues et autres poufs… Zanisofa, de son côté, se spécialise particulièrement dans les salons en cuir et tissu : les distributeurs français, qui constituent l’une des principales cibles à l’export pour la société, ont pu découvrir sur le stand une multitude de modèles bicolores et bi-matières, dotés de larges accoudoirs, avec têtières réglables, égayés de capitons au look accueillant ou surpiqûres discrètement mises en avant. De son côté, Aerre Italia présentait 2 nouveaux modèles phares : Deborah (un fauteuil doté d'un mécanisme « avance recule ») et Season (un modèle de relaxation électrique à têtière multipositions). Sur le stand conjoint, la marque haut de gamme Bontempi illustrait son esprit innovant par des fauteuils Aqua, à structure plexiglas garnie de tissu noir, le tout serti dans une ceinture. Le Belge Rom, de son côté, mettait particulièrement en valeur son ensemble Jupiter Premium 2, « coup de cœur du salon », à l’esthétique très cosy, présenté en blanc. La nouvelle offre en tissus a par ailleurs été « très bien accueillie »... Hima, pour sa part - qui avait déjà présenté beaucoup de nouveautés dédiées au marché français sur le salon de Bruxelles – exposait une foule de petits fauteuils de compléments aux couleurs vives avec ou sans repose-pieds, ainsi que l’originale gamme Polany, comprenant un loveseat et des canapés, au garnissage coton et lin.

EspritMeuble 2015 a aussi conformé la tendance aux sièges bi-matériaux, et donc bicolores, à l’image du canapé Walter de Satis, qui mélange le cuir et le tissu dans un esprit très contemporain, l’ensemble reposant sur un piétement métal. En plus de proposer des modèles de relaxation, tantôt manuelle et tantôt motorisé, le fabricant italien se distingue par son souci de proposer des détails qui sont différentiant sur le plan esthétique : ainsi le canapé Lalik se distingue par un soufflet et une couture assortis, tandis que le modèle Sharm profite d’un double accoudoir en plus d’une têtière articulée. De son côté, l’Espagnol Pedro Ortiz dévoilait sur son stand le modèle Martina, un canapé de relaxation mécanique ou électrique, avec revêtement microfibre bicolore (une création de Sylvain Joly) et Mirella, doté d’assises coulissantes, têtières réglables, garni de mousse à mémoire et recouvert de cuir.

 

Relaxation : les déclinaisons du confort

 

EspritMeuble 2015 a réuni des acteurs importants du siège de relaxation, qui ont présenté leurs dernières innovations pour améliorer les fonctionnalités et le confort de leurs produits. Nouvel exposant sur le salon, le fabricant allemand Himolla, qui mène une politique très conquérante sur le marché français, a exposé l’ensemble de sa nouvelle collection, jouant sur la modularité, avec un nombre toujours plus grand d’options : ainsi, la gamme Easyswing s’enrichit de 3 nouveaux modèles de fauteuils, à combiner avec 6 piétements, 5 mécanismes relax, motorisés ou manuels, 3 dimensions et 3 conforts d’assises, pour se décliner en plus de 300 configurations possibles. Autre exemple, la collection de canapés Relaxhimo, qui adopte un nouveau mécanisme qui permet d’incliner de façon solidaire le dossier et les accoudoirs… Autre collection marquante : le programme Easy Comfort, décliné en canapés 3 et 2 places, dont l’esthétique repose sur un fin piétement métal, qui donne au produit un aspect aérien, sans rien renier des exigences de confort de la marque. Enfin, nouveauté importante de l’année 2015 : Himolla propose aussi, sur la majorité de ses modèles motorisés, des batteries à placer dans la partie basse du siège.

fauteuil canapé

Collection Stixx (Canapés Duvivier)

B Marly mettait en avant avec sa marque Premium un fauteuil de relaxation « à la française », qu’il est possible de définir de façon personnalisée, en choisissant parmi plusieurs options de hauteur, d’accoudoirs, de couettages, de piétements… Pour le fabricant, le confort passe notamment par des assises à base de ressorts ensachés, et un couettage en mousse qui peut être amovible. Chez Axel Confort, on assiste aussi à une multiplication des options et des designs : les mécanismes avec releveur, et au choix un ou deux moteurs, sont intégrés dans des nouvelles propositions qui font évoluer l’esthétique du siège de relaxation. Ainsi les modèles Tamise et Chelsea se caractérisent par un dossier capitonné et des côtés en bois teinté noyer qui leur donnent une tonalité très « british ». Chez Stressless, dont les sièges « de grand confort » ont pour principale mission d’accompagner les mouvements du corps de l’utilisateur « continuellement, avec une totale liberté », l’une des grandes nouveautés, cette année, est de proposer un repose-pieds intégré ; celui-ci se déplie en effleurant une commande, et le mouvement global du fauteuil ne se trouve en rien entravé... Les modèles existent désormais avec 3 options de confort : Classic / avec Balance Adapt / avec repose-pieds intégré. Et à compter de cette année, le tarif est simplifié, puisque 2 dernières fonctionnalités sont proposées au même prix. Côté communication et marketing, le fabricant a choisi de miser, cette année, sur l’éclatante couleur « Green » pour ses campagnes, et a dévoilé une nouvelle « Comfort Zone » qui, avec 6 fauteuils (3 pour sélectionner le type de confort, 3 autres pour choisir la taille), permet de présenter aux clients finaux l’ensemble des possibilités Stressless.

Le fabricant belge Varam attendait cette édition d’EspritMeuble pour présenter des produits plus spécifiquement adaptés au public français. Les visiteurs ont donc pu découvrir sur son stand les modèles Senzo, un ensemble de relaxation à l’esthétique moderne avec passepoil contrasté, Freeway, avec un élégant piètement métal, et dont le passepoil souligne délicatement l’assise, pour être ensuite repris dans l’accoudoir, ou encore Fuego, qui offre de nombreuses possibilités en termes de compositions.

 

Les convertibles, toujours plus astucieux

canapé

Canapé Oslo (Sofaform)

 Enfin, mentionnons quelques nouveautés en convertibles, à commencer par Diva, qui exposait le Quick-Z, un système exclusif de convertible rapide et facile à déplier et à replier : le matelas (Ziplex épaisseur 12 cm) est plié en Z, ce qui évite l'effet de gondolage au fil du temps, donc les déchirures, et la sensation désagréable au milieu du dos (le pli se situe au niveau des mollets). Une dizaine de nouveaux canapés convertibles étaient également présentés (Adelin style scandinave, tissu écru, structure autoportante à faux pieds ; Albin style boudoir, manchettes en crosse ; Ancelin, avec assise monobloc 160 cm, têtières articulées rabattables, manchettes articulées 3 positions ; Andeol un angle avec méridienne qui cache un coffre de rangement, assise monobloc, têtières rabattables, manchettes très fines gain de place) ; s’y ajoutaient de nouvelles finitions de tissus et un travail sur les décors de coussins. Le fabricant espagnol Ecus a profité du salon pour mettre en avant la mécanique motorisée pour BZ, développée en collaboration avec la société Altres, et qu’il commercialise lui-même. La solution proposée permet la fabrication d’un produit simple à fabriquer, quasi similaire à ceux existants, munis d’un levier relié à un vérin. Cette technologie permet d’ouvrir et fermer le mécanisme tout en conservant la partie socle immobile, en déployant vers l’avant la partie couchage… Un programme informatique, avec plusieurs fonctions, l’accompagne (reconnaissance et enregistrement des contraintes subies pour ajuster les nouveaux efforts que le vérin devra fournir, déverrouillage manuel et verrouillage automatique de la télécommande, sécurité anti-pincement à l’ouverture et à la fermeture…)

fauteuils canapé

Nouveau coloris Paloma Summer Green, adapté ici aux fauteuils Bliss et canapé Breezz (Stressless)

> Comme pour les autres familles de produits, des présentations détaillées des nouveautés présentées sur les salons de fin 2015 et début 2016 sera livré dans notre supplément Concept Tendances à paraître fin avril.

 

[F. S. – E. B.]

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire