EspritMeuble : en route vers la sixième !

Avec, à date, un taux de remplissage d’environ 82 % - malgré l’absence annoncée du groupe Cofel qui y occupait 900 m² - la sixième édition du salon, organisée du 2 au 5 décembre prochain, s’annonce bien. Au niveau de l’offre, peu de changements (300 marques sur 40 000 m²) à cause d’un Parc des Expositions toujours en travaux, mais les organisateurs comptent bien encore et toujours renforcer sa qualité, notamment en recrutant d’autres exposants et en ajustant les nombreux services qui avaient été proposés l’année dernière. Une vaste campagne de communication est également menée, jusqu’au-delà de nos frontières, pour rallier 11 000 visiteurs.

espritmeuble

"Place du Village", édition 2016

 

 

La cinquième édition, organisée début décembre dernier, s’était soldée sur un bilan positif, ne serait-ce que pour avoir réussi à attirer un peu plus de 10 000 visiteurs uniques : quatre ans après la création du salon, un cap symbolique était ainsi franchi. Les nombreux ajustements, menés année après année, avaient fait de ce cru 2016 un rendez-vous particulièrement qualitatif, qui avait su ravir la plupart de ses exposants et visiteurs… L’idée étant, bien évidemment, de faire « toujours mieux », et c’est notamment la raison pour laquelle la traditionnelle conférence de presse d’annonce du salon, qui se tient habituellement en juin, a été avancée de deux mois : « Le rendez-vous grandit, il est normal d’anticiper » justifie Gaëtan Ménard, président de la manifestation.

visuel espritmeuble 2017

Le nouveau visuel de communication a été conçu, comme pour chaque édition, de manière à symboliser la thématique du salon : "Le magasin de demain"

 

4 piliers forts

Anticiper la préparation du salon, pour construire son offre d’exposants et l’inscrire le plus tôt possible dans l’agenda des visiteurs distributeurs, commence avant tout par travailler autour de ses bases, qui ont fait son succès depuis la première ou au fil des éditions. « EspritMeuble mise sur quatre piliers, avance Alain Liault, vice-président, qui seront toujours décisifs : l’emplacement idéal de la Porte de Versailles – c’était notre volonté, dès le départ, d’y être installés – à une date stratégique, qui permet la livraison des produits commandés sur le salon juste à la fin des soldes, la gratuité totale de l’entrée et de l’ensemble des services, une équipe dévouée au succès du rendez-vous [avec, en plus de la direction, les agences Win-Win et VFC, ndlr] ainsi que de solides valeurs (convivialité, innovation…) et mission (faire faire du business à nos exposants et visiteurs dans un cadre stimulant) ». L’édition 2017 ne dérogera pas à la règle, et c’est notamment grâce à ces atouts majeurs que les dirigeants comptent attirer 11 000 visiteurs entre le samedi 2 et le mardi 5 décembre dans les halls 7.1 et 7.2 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles : « C’est un objectif raisonnable – soit + 10 % par rapport à 2016 - qui nous permettra sans doute de le dépasser ».

Lire aussi : EspritMeuble 2016 : les 10 000 visiteurs sont atteints ! 

 

Une offre diversifiée

Sur les 300 exposants attendus – les travaux d’envergure actuellement menés sur le Parc des Expositions, et ce pour sept années encore, ne permettent pas au rendez-vous de dépasser les 40 000 m² de surface à cette date – la majorité ont, à ce jour, réservé leur emplacement, puisque les organisateurs avançaient, au moment de la conférence, un taux de remplissage de 82 %... et ce malgré l’annonce faite par le groupe Cofel, quelques jours auparavant, de son absence à cette édition, soit 900 m² laissés libres [voir page 4 de ce numéro]. « Cette place vacante nous permet d’élargir encore l’offre par rapport à la précédente édition, avance Alain Liault, avec de nouveaux exposants du meuble mais aussi d’autres secteurs touchant à l’habitat ». Figurent déjà sur la liste, en effet, Leader Bed, SCIAE, Glamour, Soriano Martinez, Elegance Bedding, Nicoletti Home, Magniflex, BL Bedline, Tonino Lamborghini Casa mais aussi le créateur de tapis Toulemonde Bochart. De quoi conserver, sûrement, la répartition équilibrée du salon par secteur d’activité : en 2016, meubles, sièges et literie avaient respectivement occupé 36 %, 32 % et 28 % de la surface d’exposition (avec 3 % de décoration et 1 % de prestataires) ; sur les 300 exposants, la proportion d’entreprises françaises / étrangères (européennes) était elle aussi sensiblement équitable...

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire