FNAEM / FENACEREM : une rencontre sous le signe des nouvelles technologies

Il y a quelques semaines, les deux Fédérations – qui, rappelons-le, ont opéré un rapprochement il y a tout juste un an – ont réuni leurs dirigeants d’enseignes et quelques fabricants au cours d’une sympathique soirée à Paris, enrichie d’une intervention passionnante de L’Echangeur By BNP Paribas Personal Finance sur les nouvelles technologies appliquées au secteur de la distribution.

fax-1904656_1920

 

C’est en effet au printemps 2016 que Didier Baumgarten et Pierre Thuillier, présidents de la FNAEM et de la FENACEREM, Fédérations représentant respectivement les distributeurs de meubles et d’appareils électrodomestiques / multimédias, ont officialisé leur rapprochement. Une démarche menée dans une logique évidente de mutualisation des forces et moyens, pour une représentativité optimale auprès des partenaires et interlocuteurs. Un an après cette annonce, les choses continuent de se mettre en place ; les deux Fédérations ont organisé, pour la deuxième fois, un dîner réunissant leurs adhérents dirigeants d’enseignes, étoffé d’une intervention de Nicolas Diacono, spécialiste du marketing digital au sein de l’Echangeur By BNP Paribas Personal Finance : cette plateforme de veille s’intéresse aux innovations technologiques et marketing dédiées à la relation client dans le commerce.

L’exposé s’est intéressé aux nouvelles technologies, désormais connues de tous (réalité augmentée, intelligence artificielle, écrans digitaux, impression 3D / 4D) et qui, aujourd’hui, sont de plus en plus présentes dans de nombreux secteurs de la distribution… et dont les applications concrètes font évoluer tant la relation client que le point de vente. En apportant de nouveaux services, ces innovations améliorent l’expérience client avec l’optimisation des parcours d’achat ou des possibilités de scénarisation significativement augmentées.

Nicolas Diacono a ainsi su captiver l’assemblée en évoquant des technologies déjà utilisées par des acteurs et magasins d’autres secteurs d’activité, afin de donner un aperçu des solutions visant à améliorer, toujours plus, l’expérience client : « Aujourd’hui, le smartphone est l’extension du shopper. Chacun consulte son appareil environ 150 fois par jour ! » L’exemple de l’enseigne de parfumerie Sephora, notamment, met à profit l’application de messagerie instantanée Kik pour suggérer à ses clientes le maquillage idéal, à partir d’une photo de leur visage qu’elles auraient prise et postée directement via cette interface ; les produits peuvent ensuite être retirés en magasin physique. « Pourquoi, ainsi, ne pourrait-on pas envisager le même type de solutions pour les distributeurs de meubles ? » avance le spécialiste...

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire