Groupe Frio : cap sur l’international

Acteur incontournable du marché de la cave à vin, Frio (La Sommelière, Avintage, Climadiff, VinoSphère, Vin sur Vin), entend poursuivre sa marche en avant qui, en dix ans seulement, l’a propulsé du rang de co-leader français au statut de leader européen.

D’ici 2019, le groupe ambitionne en effet d’intégrer le top 3 mondial des spécialistes de caves à vin et des produits autour du vin. Pour réaliser cet objectif, Frio entend notamment développer ses ventes à l’export, pour que celles-ci atteignent jusqu’à 30% du chiffre d’affaires total ; rappelons qu’en 2015, le groupe a réalisé un CA de 41 millions d’euros (en croissance de 5%), et que 22% des ventes de caves à vin se sont faites à l’export (+17%) vers 48 pays. Il s’est fixé pour objectif immédiat de réaliser un CA de 46 millions d’euros en 2016.

abonnement courrier

 

Les nouveaux marchés que sont l’Asie, l’Afrique ou encore le Brésil, qui affichent des taux de croissance à 2 chiffres sur le segment, offrent notamment de belles perspectives de développement pour Frio sur le marché des caves à vin : «Il est intéressant d’analyser les comportements de ces pays émergents, explique Richard Guillorel, président du groupe. Si les pays européens privilégient des produits haut de gamme, les pays d’Amérique du Sud se caractérisent par une cartographie des caves à vin se situant en entrée de gamme, soit moins de 400 €.

cave à vin

Nous adaptons donc notre offre en fonction de cette segmentation.» Pour séduire le marché européen, plus pointu et plus exigeant, Frio mise sur l’innovation, créatrice de valeur, en proposant une série d’avancées technologiques : une application Smartphone permettant de gérer le stock de sa cave à vin, des écrans tactiles intégrés dans les portes pour rendre la cave interactive, une modularité sur-mesure, etc. Le groupe souhaite par ailleurs consolider sa part de marché en France (55% en valeur) en profitant du taux d’équipement encore relativement faible : le pays compte ainsi 7,2% de foyers équipés, pour un parc de 2 millions d’appareils. Ce marché n’est cependant pas à négliger puisqu’il est en pleine croissance : +11,7 % en volume et +4 % en valeur à fin septembre 2015. «Le marché français s’est considérablement démocratisé, précise Richard Guillorel. La quasi-totalité des achats sont des premières acquisitions et portent sur des caves de service, la clé d’entrée de la cave à vin.»

croissance

@freepik

Autrefois largement distancées par les caves de vieillissement destinées aux véritables connaisseurs, les caves de service caracolent désormais en tête des ventes et représentent 75 % du volume pour 50 % de la valeur des caves vendues en France. L’effort est donc sans doute à porter en grande partie sur ce segment. Précisons enfin que Frio n’entend pas pour autant négliger ses autres activités, qui ont représenté 35% de son CA en 2015 et qui sont autant de relais de croissance : froid professionnel et domestique, traitement de l’air, médical, services, accessoires, produits autour du vin, etc.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire