HABITAT SENIORS

Pour concevoir son nouveau concept de logement adapté aux seniors, le promoteur Les Senioriales a réuni un consortium d’industriels de l’habitat, et consulté un panel de futurs utilisateurs. Une méthode innovante qui ouvre des perspectives pour les entreprises de l’ameublement.

placards

 

HABITAT SENIORS : CONÇU AVEC LES AMENAGEURS D’ESPACES DE VIE

Comme le montrent des études nombreuses, l’habitat adapté aux seniors est un marché d’avenir, en raison du vieillissement de la population. Mais pour les partenaires du projet Habitat Seniors, il est déjà une réalité, avec la conception d’un premier appartement témoin, dans la résidence Les Senioriales d’Emerainville (Seine-et-Marne), actuellement en construction, pour une livraison en 2016. La particularité de ce projet tient au fait qu’il a été réalisé en co-innovation par le promoteur de résidences pour seniors Les Senioriales, le cabinet d’architecture AMS, et un consortium de 14 entreprises industrielles liés à l’habitat – ameublement, composants d’ameublement, électroménager, cloisons, revêtement de sol, serrure connectée, domotique… – sous l’égide du FCBA. « Ce concept a pour but de remplir un vide dans l’offre actuelle de logements, explique-t-on chez les Senioriales. En effet, il existe des résidences conventionnelles pour tout un chacun, et des EHPAD pour les personnes dépendantes, mais rien entre les deux. Habitat Seniors s’adresse donc aux personnes vieillissantes, qui ont des besoins spécifiques en termes de confort, d’ergonomie et de sécurité, ce qui va représenter de plus en plus de monde. »

lavabo

 

Une co-conception avec les futurs utilisateurs

« Pour concevoir Habitat Seniors, nous avons procédé en sens inverse de ce qui se fait habituellement, explique Jean-Luc Guéry, le président d’Optimum, l’entreprise qui a pris en charge la fabrication des meubles. Au lieu que ce soit le promoteur qui commande un projet à l’architecte qui trouve les entreprises pour le réaliser, nous sommes partis des futurs utilisateurs, à savoir les seniors eux-mêmes, que nous avons consultés pour connaître leurs besoins et y apporter des réponses sous forme de produits et aménagements. »
Les usages ainsi définis par la trentaine de seniors sollicités ont été traduits dans un ensemble de solutions concernant par exemple l’accessibilité des meubles hauts, l’ergonomie de la cuisine et de la salle de bains, l’accessibilité des balcons, mais aussi la modularité des cloisons, pour pouvoir faire évoluer les espaces en fonction des besoins, si on doit héberger des amis, ou des petits-enfants. La question de la sécurité a été prise en compte avec des sols antidérapants, un éclairage dynamique, ou encore une serrure intelligente qui permet de condamner la porte d’entrée à distance, toutes ces innovations ayant ensuite été validées avec les seniors. « Il est important d’insister sur la méthode suivie, très innovante puisque des entreprises – non concurrentes – ont réuni leurs compétences pour parvenir à un projet cohérent que nous avons piloté pendant deux ans et demi, réagit Jean-Marc Barbier, directeur de la cellule innovation du FCBA. C’est ce qui garantit qu’il répond aux besoins réels des seniors. »

cuisine

 

Une dizaine d’adaptations innovantes

Résultat de cette démarche, l’appartement Habitat Seniors, un deux pièces d’une surface de 45 m²,
bénéficie d’une dizaine d’innovations qui s’appliquent à différents aspects du logement. Ainsi, le living-room est équipé d’un meuble-cloison breveté, conçu par les sociétés Optimum et Righini, qui comporte une porte coulissante et de nombreux espaces de rangement sur les deux faces living et chambre. Les rangements hauts sont accessibles grâce à des ferrures articulées, et le meuble comporte une alimentation pour raccorder un téléviseur. Ce meuble-cloison présente l’avantage de pouvoir être déplacé par un professionnel, dans l’otique d’un habitat évolutif en fonction du mode de vie, et il comporte une insonorisation pour un meilleur confort acoustique. Conçue par les sociétés AMR Concept, Blum et Bosch Electroménager, la cuisine bénéficie de nombreux aménagements ergonomiques : plan de travail réglable en hauteur pour prévenir mal de dos et problèmes articulaires, ouvertures et fermetures des tiroirs amorties, rangements hauts escamotables, foyers de cuisson lumineux pour prévenir les brûlures, sans oublier une barre d’appui pour garder l’équilibre. « Pour Blum, il s’agit d’un projet qui a du sens, car l’ergonomie, en particulier en cuisine, est un thème qui nous est cher depuis des décennies, déclare Christophe Chenu, gérant de la filiale française du fournisseur autrichien. Cette cuisine illustre la diversité de nos solutions, pour les relevants et coulissants, mécaniques avec Blumotion et électriques avec Servo-drive. »
La cuisson est notamment assurée par un four multifonctions Neff encastré à mi-hauteur, avec porte Slide & Hide escamotable dans le mur, pour donner un plein accès à l’enceinte du four .

Autres équipements adaptés, la fonction stockage et repassage du linge est assurée par un meuble dédié situé dans l’entrée, équipé d’une planche à repasser extractible et pivotante, et d’un branchement pour le fer. Dans la salle de bains, on trouve, outre une douche de plain-pied avec le sol, un meuble sous-vasque avec un tabouret pour pouvoir faire une pause pendant la toilette, et dont le rangement bas peut être repoussé d’un geste sous la vasque pour pouvoir s’approcher en fauteuil roulant. Cette pièce accueille aussi un meuble dédié à la gestion du linge, avec des espaces pour le linge propre et  sale, un lave-linge intégré, et un sèche-serviette réglable (Atlantic) qui permet aussi de chauffer la pièce. L’appartement comporte enfin des équipements relatifs à la sécurité, comme une porte palière avec serrure connectée, et des témoins lumineux à base de LEDS pour signaler une porte coulissante ouverte ou fermée, et limiter les risques de chute dans le noir, une lampe à interrupteur photoluminescent, sans oublier un système domotique pour piloter un ensemble de fonctions comme les volets roulants ou le chauffage.

En proposant des aménagements dès le stade de la construction, conçus de façon collégiale, Habitat Seniors réduit mécaniquement le coût des travaux à réaliser ultérieurement pour adapter les logements, et change notre regard sur des innovations de confort qui s’adressent tout aussi bien à tous les occupants potentiels. Pour maintenir une mixité de la population, la résidence Les Senioriales d’Emerainville comptera 103 logements seniors mélangés avec 38 logements non seniors.

[F.S.]

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire