Immobilier : bon bilan du marché immobilier pour 2015!

 

Selon le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), le nombre de permis de construire de logements ordinaires a progressé de 8,9 % de septembre à novembre 2015, avec de meilleurs résultats constatés pour les logements collectifs (+ 13,4 %) et les logements individuels groupés (+ 6,7 %) entre septembre et novembre 2015. Les logements individuels purs progressent quant à eux plus timidement (+ 1,6 %). Sur 12 mois glissants, le nombre de logements ordinaires autorisés a augmenté de 0,9 %. Les logements ordinaires collectifs ont progressé de 2,0 % et les logements individuels groupés de + 0,7 %. Les logements individuels purs, quant à eux, ralentissent de 0,9%.

Le nombre de mises en chantier de logements ordinaires neufs a, de son côté, ralenti de 0,8 % entre septembre et novembre 2015, et stagne à 0,0 % sur 12 mois glissants. Les logements collectifs commencés ont évolué de la même manière (- 0,8 %) alors qu’en cumul sur 12 mois glissants, ils ont progressé de 3,6 %. Les logements individuels purs ont reculé de 0,1 % et sur 12 mois glissants, ils se sont repliés de 4,3 %. Enfin, les logements individuels groupés ont subi une baisse de l’ordre de 3,0 %, contre - 5,6 % en cumul sur 12 mois.

Dans l’ancien, les transactions se portent bien au cours du troisième trimestre 2015 et continuent de progresser. Le nombre de transactions de maisons et d’appartements anciens a augmenté de 5,6 % par rapport au trimestre précédent, et de 4,1 % sur un an. Quant aux prix des logements anciens, ils repartent légèrement à la hausse (+ 0,3 %) d’après les Notaires de France. Progression constatée pour la première fois depuis la fin de l’année 2011, certes plus marquée en Île-de-France (+ 0,8 %) qu’en Province (+ 0,1 %). Sur un an, les prix restent orientés à la baisse : - 1,7 % pour la France métropolitaine, - 1,1 % pour l’Île-de-France et -1,9 % en Province.

 

Une reprise lente… mais porteuse pour l’équipement de la maison ?

Avec des taux d’intérêt du crédit encore attractifs et situés à des niveaux relativement bas (2,2 % au troisième trimestre 2015 après 2,3 % au deuxième trimestre), le volume des crédits nouveaux continue ainsi de progresser. Cependant, il reste essentiellement porté par les renégociations des crédits déjà existants. La durée des crédits reste stable sur un an, pour s’établir à 212 mois d’emprunt. La capacité d’emprunt d’un ménage moyen s’améliore encore (+ 6,8 %), lui permettant d’emprunter plus pour la même durée. Les indicateurs sont donc plutôt au beau fixe sur la fin de l’année 2015, et le marché de l’immobilier - neuf comme ancien - s’avance sur le chemin de la reprise... Même si celle-ci doit se faire lentement en 2016, ces éléments seront porteurs pour les différents marchés de l’équipement de la maison dans les mois à venir, et devraient entretenir le début de reprise observé sur ces marchés depuis la rentrée en septembre.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire