La CAMIF ouvre la voie aux « entreprises à mission »

Consultée dans le cadre du Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE), la CAMIF a contribué au débat sur l’évolution du code civil et la création d’ « entreprises à mission ». Celui-ci concerne une partie croissante d’entreprises, ces dernières voulant mettre leurs actions au service du bien commun… Le 17 novembre dernier, la CAMIF montrait la voie à suivre, en inscrivant dans ses statuts la définition de sa mission sociale, et en devenant ainsi l’une des premières sociétés BCorp à Objet Social Etendu (SOSE).

 

Faire reconnaître l’apport des entreprises à la société

La création d’un statut d’ « entreprise à mission » répond à l’émergence d’un mouvement d’entreprises, qui mettent au cœur de leur modèle la résolution d’un enjeu social et / ou environnemental, en s’attachant à prendre en compte les intérêts de l’ensemble de leurs parties prenantes. Tout en permettant d’identifier ces sociétés qui agissent au bénéfice de l’Homme et de la planète, cette évolution contribuera à accélérer la transition d’entreprises classiques vers un développement durable… Faire le choix de devenir une « entreprise à mission » permet ainsi de structurer les démarches déjà engagées en matière de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Préciser ses finalités sociales et / ou environnementales est un levier d’engagement pour les parties prenantes, mais aussi d’innovation et de création de valeur stratégique pour l’entreprise. Enfin, ce statut permet de sécuriser et de pérenniser la démarche engagée, au-delà d’un changement d’actionnaire ou de dirigeant… « À la CAMIF, nous sommes convaincus que ce nouveau modèle d’entreprise à mission, plus durable, plus local, plus inclusif et circulaire, est le changement dont le capitalisme a besoin » avance Émery Jacquillat, dirigeant de l’entreprise.

Lire aussi : La CAMIF part en campagne pour l'instauration d'une TVA responsable

 

Une pionnière

« Proposer des produits et services pour la maison, conçus au bénéfice de l’Homme et de la planète. Mobiliser notre écosystème (consommateurs, collaborateurs, fournisseurs, actionnaires, acteurs du territoire), collaborer et agir pour inventer de nouveaux modèles de consommation, de production et d’organisation » : telle est la définition désormais inscrite dans les statuts de la CAMIF. Une démarche « logique » pour cette entreprise, qui, depuis sa relance en 2009, invente un nouveau modèle économique, construit avec l’ensemble de ses parties prenantes et plaçant la RSE au centre de ses actions…

Emery Jacquillat, dirigeant de la CAMIF.

 

Une nouvelle gouvernance associée à l’Objet Social Etendu

Se déclarer « entreprise à mission » implique à la fois des règles et des devoirs. C’est la raison pour laquelle la CAMIF recommande la mise en place d’une gouvernance spécifique, elle aussi inscrite dans les statuts…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER ET / OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire