Un commerce extérieur français dynamique en 2015

Même si les données demeurent encore provisoires, les premiers éléments délivrés par Eurostat pour l’année 2015 font état d’un commerce extérieur de meuble français dynamique. Ainsi, une fois n’est pas coutume, les exportations (+ 7,4 %) auraient plus fortement progressé que les importations (+ 5,7 %) sur l’exercice qui vient de s’achever.

 

Exportations : les performances des parties de meubles et de sièges

Exportations Containers

 

Sans surprise, les exportations de sièges seraient en recul (- 2,6 %), ce qui apparait logique au vu d’une production du siège d’ameublement pour particuliers qui aura encore vu son activité ralentir de 8,9 % en 2015. Si on note de bonnes performances sur la literie (+ 18,9 %), le segment ne représente toujours que 3 % des ventes des industriels français à l’international. Les performances hors des frontières françaises seraient majoritairement soutenues par les parties de meubles et de sièges qui progressent de 7 % sur l’année 2015, et représentent un tiers des ventes de l’industrie à l’international… Les ventes de mobilier professionnel progresseraient également fortement avec une croissance de 8,5 % en 2015. Ces chiffres reflètent un phénomène déjà constaté au niveau de la production, où l’activité progresse également plus fortement pour le mobilier professionnel que pour le mobilier domestique.

 

Importations : le siège progresse encore

abonnement (1)

 

En ce qui concerne les importations, comme en 2014, le segment cuisine resterait stable en 2015. La reprise en main d’un des principaux réseaux de distribution par un industriel allemand pourrait toutefois relancer les flux en 2016… Du côté de la literie, si les importations progressent encore de 9 %, elles ne représentent toujours qu’une faible part des achats réalisés à l’extérieur (4 %). Des marques nationales fortes et la prédominance des ventes de literie de 140 cm, phénomène qui demeure spécifique au marché français, limitent encore les importations massives. Ce n’est en revanche pas le cas du siège, dont les importations progresseraient encore
de 5,5 % et représentent plus du quart des achats de la France à l’international. Les parties de meubles et sièges enregistrent elles aussi de fortes progressions (+ 7,7 %) alors que les importations de meubles meublants pour la chambre et pour le salon se stabiliseraient également sur l’exercice écoulé.

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire