En redressement judiciaire, la SCIAE cherche un repreneur

La Société Commerciale et Industrielle d’Ameublement Européen (SCIAE), entreprise employant quelque 140 salariés, a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce de Troyes le 5 décembre dernier. Une mesure qui intervient alors que l’entreprise connaît des difficultés depuis près de cinq ans maintenant, comme l’explique l’agence Brunswick, chargée de la communication de la SCIAE : « La société doit faire face à une baisse continue de son chiffre d’affaires depuis 2013. Son actionnaire, Vivonio [une holding allemande positionnée dans le secteur du meuble, ndlr] lui avait pourtant apporté soutien financier et investissements dès 2012, mais cela n’a pas été suffisant pour compenser ce repli ».

Le concept Medley mis au point par la société.

 

Un repli dû, comme l’explique la porte-parole, à la conjoncture tendue du marché, qui s’est traduite par plusieurs « coups durs » ayant impacté l’entreprise de Dienville (Aube) ces dernières années : « Il y a déjà une concurrence frontale, toujours plus forte, des fabricants est-européens » ; une situation qui a sans doute entraîné la « diminution drastique » des commandes des deux principaux clients de la SCIAE, que sont Conforama et But… Enfin, la concentration du marché, donnant lieu à des centrales d’achats toujours plus importantes, a soumis la SCIAE à des conditions « sans cesse plus contraignantes », l’empêchant « de maintenir et de diversifier ses ventes ». Des difficultés qui ont ainsi plongé les 140 salariés dans une profonde inquiétude sur les derniers mois, avec, pour conséquence, des mouvements de grève : en septembre dernier, notamment, le personnel avait cessé tout travail, soupçonnant leur actionnaire allemand de vouloir vendre le site sans l’en informer.

 

Un premier point le 30 janvier prochain

Cet été, des marques d’intérêt avaient pourtant été formulées pour la reprise de la société – émanant de l’actuel dirigeant, Daniel Souissi, et de l’ancien directeur Denis Lavandier, comme le précisent nos confrères de L’Est Eclair – mais n’avaient finalement pas été maintenues. Aujourd’hui, la société est donc en redressement judiciaire, et recherche un repreneur. Si la période d’observation s’étale sur six mois, le quotidien régional annonce qu’un premier point d’étape sera fait le 30 janvier prochain.

Rappelons que la SCIAE avait annoncé, il y a un peu plus d’un an, sa stratégie de se rapprocher des circuits de distribution spécialistes, cela en dévoilant son concept modulaire « Medley ». Dans cet objectif, elle avait participé au salon de Nantes en février dernier, et tenait également un stand sur cette édition 2017 d’EspritMeuble, qui a fermé ses portes la semaine dernière.

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire