Speed Dating Design VIA : une filière en mouvement

Organisés pour la première fois dans la grande nef du Musée des Arts décoratifs à Paris, les Speed Dating Design du VIA 2018 ont pris une nouvelle dimension, en accueillant plusieurs centaines de participants représentatifs de toute la filière de l’aménagement des espaces de vie, et notamment de la prescription. Pour les fabricants et agenceurs, ce succès traduit une double tendance à intégrer à leur production plus de création et d’intelligence, et une volonté de développer leur activité sur les marchés de projets.

  • Le soir de cet événement, Intramuros, magazine du groupe Beemedias au même titre que Le Courrier du Meuble, remettait ses Awards en partenariat avec le VIA ! Lauréats et images de la soirée ici

 

Lors de son arrivée à la présidence de l’Ameublement français, Dominique Weber avait placé la création de nouveaux modèles économiques, la conquête de nouveaux marchés, ou encore l’export parmi ses chevaux de bataille. Si on considère le récent Speed Dating VIA, qui a eu lieu le 5 juin au Musée des Arts Décoratifs, il semble que ces impulsions portent leurs premiers fruits. Le nombre de participants tout d’abord, traduit une mobilisation pour augmenter la valeur ajoutée liée à la création, qui concerne désormais tous les profils d’entreprises. Ainsi, 36 fabricants ont répondu présent pour la partie design d’objet, pour recevoir 122 studios de design, avec des profils très différents, industriel, éditeur, agenceur… Si la présence d’éditeurs contemporains comme Roche-Bobois, Manufacture du design ou Soca est naturelle, puisque la collaboration avec des designers fait partie de leur ADN, elle est innovante en revanche pour des fabricants industriels de meubles en grandes séries. « La distribution évolue, sous l’influence notamment du e-commerce, notre volonté est d’intégrer plus de création et d’innovation à nos produits, via l’intervention de designers extérieurs, pour attaquer des marchés nouveaux », déclare ainsi Benoît Lambin responsable design chez Demeyère. Dirigeant de meubles Célio, Alain Liault salue la nouvelle dimension prise par le Speed Dating : « Au fil des années, les propositions des designers deviennent plus nombreuses et plus intéressantes, car elles se rapprochent toujours plus des problématiques de nos entreprises. Cette opération a beaucoup amélioré les échanges entre le design et l’industrie. »

 

Une orientation vers les projets

Le président Weber a aussi instauré comme mot d’ordre le passage de l’objet au projet, autrement dit la volonté de ne pas seulement fabriquer un meuble, mais de l’accompagner d’un ensemble de services, dont la possibilité de le personnaliser jusqu’au sur mesure, et de travailler en réseau pour élargir ses savoir-faire et répondre aux demandes globales de la prescription et du contract. Sur ce front là aussi les choses évoluent, comme le montre l’intégration au Speed Dating d’un volet Design d’espace et Métiers d’art, qui a réuni 92 fabricants, éditeurs et agenceurs, et 21 artisans d’art, qui ont reçu 75 cabinets d’architecture d’intérieur. Des chiffres qui montrent clairement qu’un nombre croissant d’entreprises de fabrication s’orientent aujourd’hui vers ces marchés de projets. « Les entreprises d’agencement se sont longtemps contentées d’une prestation technique consistant à exécuter les commandes, mais cette époque est révolue, affirme Jean-Maurice Mogue, dirigeant de Crouzet Agencement. Nous apportons aujourd’hui une expertise sur les matériaux, des réponses créatives, de l’intelligence, pour répondre aux questionnements des architectes d’intérieur. » Dans ce contexte, les Speed Dating sont l’outil qui manquait pour créer le lien entre les agenceurs, les prescripteurs et les métiers d’art : « Nous avons rencontré une personne qui maîtrise un savoir-faire dans le tressage du cuir, confie Gérard Gabert, qui dirige Sellerie du Pilat. Cela peut nous donner une valeur ajoutée sur certains projets, qui nous n’aurions jamais découverte autrement. »

Tables Bouillotte (design Elise Fouin pour Drugeot Labo).

 

Une effervescence qui attire de nouveaux acteurs de la prescription, et non des moindres, à l’image d’un très gros donneur d’ordre, présent pour le première fois, le Club Med. « Nous sommes venus pour nouer de nouveaux contacts avec des créatifs, qui pourront nous aider à imaginer les mobilier de demain, intégrant les nouveaux usages, et en quête de partenaires pour les fabriquer, déclare Eloïse Bied-Charreton, responsable architecture et design de l’entreprise. Le format de la manifestation se révèle pertinent, efficace, stimulant. »

Le Speed Dating Design du Via fait aussi le bonheur des designers, confirmés ou débutants, de plus en plus nombreux à répondre présent…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire