Le speed dating du VIA étendu au contract

Le premier speed dating contract, organisé par le VIA dans ses locaux parisiens le 3 octobre, a attiré un grand nombre d’acteurs de l’architecture d’intérieur et de la fabrication. Il s’agit à la fois d’un accélérateur d’affaires pour les industriels et agenceurs qui s’intéressent aux marchés de projets, et d’une opportunité pour les prescripteurs de tirer parti des nombreux savoir-faire d’excellence de l’Ameublement français.

 

On ne change pas une formule qui gagne… Et le Via a même décidé de l’étendre ! Etant donné le succès croissant des speed dating – qui consistent à faire se rencontrer fabricants et designers, dans un format court de 15 minutes pour échanger autour de leurs projets – le Via a lancé le 3 octobre dernier le premier speed dating contract, pour faire se rencontrer cette fois les cabinets d’architecture d’intérieur et les fabricants, éditeurs et agenceurs de l’Ameublement français. Et cette innovation est un nouveau succès, en premier lieu sur le plan quantitatif, puisque 24 studios d’architecture d’intérieur – dont 4 cabinets londoniens contactés par Business France – et 64 fabricants, éditeurs et agenceurs – sélectionnés par un comité VIA, UNIFA, LISAA – ont répondu à l’appel, ce qui a généré 350 rendez-vous en une demi-journée.

 

Des architectes d’intérieur séduits

Pour connaître le retour sur cette nouvelle manifestation, le VIA a effectué son propre sondage auprès des participants, qui met en évidence les points de satisfaction et ceux qui sont à améliorer. Place tout d’abord aux nombreux témoignages positifs des prescripteurs : « Merci pour l’organisation de cet événement qui a globalement été très positif pour nous, et nous a permis de faire des rencontres très intéressantes qui j’espère seront bénéfiques dans l’avenir », déclare-t-on au cabinet Malherbe Paris. « Les entreprises rencontrées étaient quasiment toutes pertinentes par rapports à nos projets, et toujours intéressantes », ajoute un représentant du studio Lonsdale AKDV. Ou encore : « L’idée du speed dating est intéressante, pour gagner du temps côté prescripteur comme fournisseur » (Wilson Associates / Tristan Auer), et « Les échanges sont très intéressants et permettent de découvrir de nouvelles entreprises et leurs savoir-faire. Il pourrait être intéressant de diversifier encore un peu plus le profil des entreprises rencontrées » (studio RDAI). Le sondage fait aussi apparaître un large consensus sur la durée de l’événement (47 % de satisfaits et 53 % de très satisfaits, même si la durée des rendez-vous de 10 minutes a été jugée souvent trop courte) et sur les réponses apportées aux attentes (74 % de satisfaits et 21 % de très satisfaits, même si un show-room de produits est souhaité en complément, ainsi que davantage d’entreprises du patrimoine vivant / EPV). Sur la fréquence de l’événement, 47 % des studios d’architecture le souhaitent annuel, tandis que 53 % le souhaitent semestriel.

 

Un important potentiel pour les fabricants

Du côté des fabricants, éditeurs et agenceurs – de Acta Mobilier à Burov, de Cider à Duvivier canapés, du Lit national à Ligne Roset Contract, de Moissonnier à Perrouin jusqu’à Sifas, pour ne donner que quelques exemples montrant la diversité des entreprises présentes – la satisfaction était aussi au rendez-vous…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire