IPEA: UN MOIS DE JUILLET DECEVANT

Comme l’année précédente, l’activité meuble du mois de juillet 2016 a été plutôt décevante et peine à se maintenir (- 0,3 %), malgré un samedi en plus par rapport à 2015. Nous sommes loin des + 8,7 % observés en juin. Si de nombreux sondages montraient que la part des ménages acheteurs de meubles en soldes était plus importante après la deuxième semaine, au regard de la croissance du marché à fin juin, il semble que la réalité soit tout autre et que la première semaine de soldes ait été la plus profitable au marché du meuble ! On peut aussi noter que les attentats qui ont endeuillé la France en juillet ont dû dissuader bon nombre de consommateurs de fréquenter magasins et centres commerciaux durant la deuxième quinzaine du mois.

travailleur-avec-des-doutes_1012-193

Toutefois, en cumul : le meilleur résultat depuis 2011

Les ventes cumulées sur les sept premiers mois de l’année s’établissent, quant à elles, à  + 4,0 %, soit le meilleur résultat observé depuis 2011 ! En revanche, toutes les enseignes n’auront pas profité de ces bonnes performances. Les enseignes du milieu-haut de gamme, en effet, ont vu leur activité meuble se dégrader fortement en juillet 2016, contrairement à celles de la grande distribution qui continuent à voir leurs résultats progresser sur ce début de second semestre.

Le prix bas est le principal argument de vente mis en avant par les enseignes en ce qui concerne le mobilier et constitue un argument qui fait toujours son effet auprès du consommateur. On pourrait ainsi penser que les Français s’intéressent peu à la qualité des produits achetés au détriment de leur prix surtout dans un contexte de crise économique ces dernières années. Qu’en est-il réellement ?

Selon une étude réalisée par le CREDOC publiée en juin dernier, 52 % des Français déclarent que la qualité est un critère plus pertinent et plus important que le prix pour le choix d’un meuble. Si l’on compare ce résultat aux autres secteurs, le meuble arrive cependant loin derrière l’électroménager (71 % des consommateurs jugent que la qualité est un critère d’achat plus pertinent que le prix), la TV, hifi et ordinateur (68 %) et juste après les véhicules automobiles (53 %).  Le meuble arrive par contre devant les téléphones fixes, portables et les forfaits Internet (35 %). Tous secteurs confondus, 57 % des consommateurs privilégient la qualité au prix.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire