Le SNEC met en place une médiation des litiges de consommation

Le Syndicat national de l’équipement de la cuisine (SNEC) a fait part à ses adhérents, dans un communiqué en date du 24 décembre 2015, de la mise en place d’un partenariat avec l’AME (Association des médiateurs européens) en vue de la médiation des litiges de consommation pouvant survenir entre ses adhérents et leurs clients consommateurs. Les membres du syndicat à jour de cotisation pourront enfin bénéficier – grâce à ce partenariat institué avec la participation du courtier d’assurance CAPRELE – d’une médiation qualitative. Celui-ci finalise d’ailleurs une solution visant à faire intervenir l’assureur de protection juridique dans le cadre du premier litige. Pour mémoire, la mise en place d’une médiation des litiges de consommation est obligatoire à compter du 1er janvier 2016 et doit être totalement gratuite pour les consommateurs. En application de la loi, l’AME n’a vocation à intervenir, en qualité de médiateur désigné par le SNEC au seul bénéfice de ses adhérents, que dans un cadre très strict : •Le litige entre l’adhérent SNEC et son client doit être un litige de consommation ; les litiges entre professionnels sont exclus. •Le médiateur ne peut être saisi d’un litige de consommation que dans certaines conditions spécifiques, dont le détail est à demander au SNEC. L’ensemble de ces prérequis a pour objet de filtrer au maximum, avant même la médiation, les litiges de consommation, et à inciter professionnels et consommateurs à trouver une solution amiable à leur différend, le plus en amont possible. Un service clientèle réactif et performant est donc par-là même un atout indispensable qui permet de maîtriser les coûts de la médiation des litiges de consommation. •Une fois les conditions préalables remplies, le médiateur désigné doit analyser le dossier qui lui est soumis et entendre séparément, et/ou ensemble, le consommateur et le professionnel en vue de proposer une solution – dans un délai de 90 jours à compter de la réception du dossier – pour résoudre à l’amiable le litige. Pour se conformer à l’obligation légale d’information dictée par la loi, le SNEC suggère à ses adhérents d’insérer, de manière lisible et visible, dans les conditions générales de vente, ainsi que sur les bons de commande et, le cas échéant, sur le site Internet, un modèle de clause qu’il tient à leur disposition.

 

+12% pour Comera en 2015

L’enseigne milieu de gamme de la société Cuisine Design Industries (filiale du groupe Snaidero), qui a dévoilé en fin d’année dernière un nouveau concept-magasin, a annoncé une croissance du chiffre d’affaires commandé et facturé de plus de 12% pour l’exercice 2015. En octobre dernier, le réseau totalisait 65 magasins et tablait sur 6 ouvertures au moins en 2016. Comera a par ailleurs annoncé avoir fait appel à l’illustratrice Bénédicte Voile pour accompagner les 6 campagnes de communication à venir, qui s’ouvrent avec les soldes de janvier et se poursuivront notamment en mars, mai, septembre et novembre.

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire