Léger fléchissement de la croissance des mises en chantier de logements neufs ordinaires

• Le nombre de mises en chantier de logements neufs ordinaires a crû légèrement sur la période de février à avril 2016 : +0,9 % par rapport aux mêmes mois de l’année précédente, d’après les dernières données du Commissariat Général au Développement Durable. Pour rappel, l’évolution était de l’ordre de + 3,7 % durant la période précédente (de novembre 2015 à janvier 2016 par rapport aux mêmes mois de l’année précédente). Seul le nombre des logements individuels groupés commencés subit une baisse conséquente, équivalente à -5,2%. Les logements ordinaires purs commencés voient, pour leur part, leur nombre se stabiliser à +0,7%. Les logements collectifs commencés étant, à l’inverse, les plus dynamiques (+ 2,4 %).
Sur douze mois glissants, la hausse se maintient et est de 3,9 %, soit la même que celle enregistrée sur douze mois glissants à fin janvier (+ 3,8 %).
Avec, cependant, un léger recul constaté pour les mises en chantier des logements individuels purs (- 0,3 %) et groupés (- 1,3 %) et une forte progression des logements collectifs (+ 7,5 %).

ipea chantier de logements

 

• Quant aux permis de construire, l’évolution du nombre de logements ordinaires neufs autorisés sur la période de février à avril est bien meilleure (+7,0%) que celle des trois mois précédents (+5,1%). Comme pour les mises en chantier, ce sont les permis de construire réservés aux logements collectifs (+9,8%) qui restent les plus dynamiques comparativement aux logements individuels purs (+3,7%) ou groupés (+4,1%). Sur douze mois glissants, la progression est équivalente à celle du dernier trimestre février/avril (+6,9%). Encore une fois, le nombre de logements collectifs autorisés progresse le plus rapidement (+9,5%) par rapport aux logements individuels purs (+3,1%) et groupés (+5,1%).
• Les prévisions : En règle générale, la période estivale est propice aux déménagements. Avec des taux d’intérêt du crédit immobilier au plus bas, des prix des logements relativement stables et l’élargissement du prêt à taux zéro aux logements anciens, les transactions immobilières dans l’ancien comme dans le neuf devraient être encore dynamiques durant les prochains mois. En effet, selon un récent sondage réalisé par Ipsos, 91 % des Français jugent qu’il est important de devenir propriétaire de son logement.

UN MARCHÉ IMMOBILIER TOUJOURS EN HAUSSE

Pour 47 % des Français, cela est même essentiel ! Surtout quand on est encore locataires (63 %) et jeunes (58 % des 25-34 ans). La principale raison qui avait incité les ménages à déménager l’an dernier était bien l’achat d’un bien immobilier pour
29 % des Français, selon une autre étude réalisée par l’Ifop pour le compte des Déménageurs Bretons.
D’après les derniers chiffres de l’Observatoire du déménagement, environ 3 millions de déménagements ont lieu chaque année, soit l’équivalent d’un foyer sur dix. Et la moitié de ces déménagements se déroule entre le mois de juin et le mois de septembre. Plus précisément c’est en juillet, une fois que l’année scolaire est terminée, que 14 % des Français qui souhaitent changer de logement déménagent.
Ces résultats sont donc les bienvenus pour le marché du meuble qui verra, sans doute, comme tous les ans, son activité bondir durant la saison estivale grâce aux nouveaux locataires et propriétaires, mais également aux soldes d’été.

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire