Ligna 2015 : une ouverture vers l’industrie 4.0

Le salon des technologies du bois, qui a ouvert ses portes du 11 au 15 mai dernier à Hanovre (Allemagne), s’est soldé par un succès de fréquentation qui traduit le renouveau du secteur. Les leaders de la machine à bois ont affiché leur savoir-faire en matière de production intégrée et connectée grâce aux solutions logicielles, une offre qui concerne d’abord les industriels, mais pourrait devenir un standard pour l’ensemble des fabricants de meubles.

BIESSE

 

 

Ligna 2015 : une ouverture vers l’industrie 4.0

Après les années difficiles qui ont suivi la crise financière de 2008, la Ligna 2015 pourrait bien être le salon qui remet l’industrie de la machine à bois dans le sens de la marche, sur un marché qui montre déjà d’importants signes de reprise. C’est ce que laissent penser les réactions très positives qui ont suivi la fermeture du salon, le 15 mai dernier : « Cette édition de la Ligna a été au-delà de nos attentes, qui étaient déjà élevées, et a généré un élan supplémentaire dans un environnement de marché déjà positif, a déclaré Wolfgang Pöschl, directeur général de Michael Weinig AG et président de la VDMA qui regroupe les fabricants allemands de machines à bois. Le salon a démontré le potentiel des nouvelles technologies pour tous les acteurs des industries du bois, c’est ce que nos clients du monde entier attendaient. »

Homag

 

Et ces clients ont bien répondu en masse à l’appel de la foire de Hanovre : 96 000 visiteurs ont visité la Ligna 2015, dont 40 000 internationaux, alors que ces derniers n’étaient que 32 800 lors de la dernière édition en 2013. Parmi eux, les visiteurs étrangers les plus nombreux ont été les Autrichiens, suivis des Français, des Italiens, des Américains, des Anglais, des Russes, des Belges et des Polonais. En ce qui concerne l’offre, le salon a réuni 1567 exposants, dont la quasi totalité des leaders du marché et recouvrant toute la filière de la sylviculture à la seconde transformation, jusqu’aux outils informatiques de gestion de la production, sur une surface totale de 120 000 m².

Dualtech 501

 

A l’issue du salon, le satisfecit semble unanime : « La Ligna 2015 a été encore une fois un plein succès pour nous, nos clients étaient ravis », a ainsi déclaré Rüdiger Schliekmann, gérant de IMA Klessmann GmbH. Même bilan positif chez SCM Group : « Cette édition a été très importante pour nous, en raison du grand intérêt manifesté par les visiteurs, et parce que nous avons pu montrer qui nous sommes, un grand groupe de spécialistes, capables de donner vie à un flux d’innovations technologiques, parfaitement intégrées entre elles », s’est réjoui son administrateur délégué, Andrea Aureli.

 

kappa automatic

Parmi les cibles majeures de Ligna figurent les grands groupes industriels de la filière bois, appartenant notamment aux secteurs du meuble et de la menuiserie. A leur attention, l’un des axes du salon était « l’industrie 4.0 », un concept né en Allemagne, qui se traduit par la notion « d’usine intelligente », issue d’une inter-connection entre les machines et les logiciels qui permettent de gérer la production, mais aussi d’une mise en réseau des sites de production entre eux, et avec ceux des différents partenaires, logisticiens ou distributeurs. Dans le meuble, c’est bien l’industrie 4.0 qui permet à la fois de donner de la flexibilité à la production, et de faire entrer dans le processus les souhaits de chaque consommateur final, en lui apportant une réponse sous la forme d’un produit personnalisé. Ce type d’organisation – aussi qualifié de quatrième révolution industrielle – est appelé à s’imposer demain, dans la mesure où il permet à la fois une fabrication à grande échelle qui maintient des bas coûts de production, et une satisfaction du client final qui acquiert un produit « unique », en termes de dimensionnement, d’options et de finitions. Cette personnalisation était jusqu’à présent l’apanage de l’artisanat, forcément haut de gamme en raison de son recours au travail manuel qualifié. « Les exposants ont présenté leurs dernières innovations à un visitorat global, et fait état des standards nouveaux et élevés de communication entre les opérateurs, les machines, et les produits intelligents dans l’industrie du meuble et du bois, se félicite Jochen Köckler, membre de la direction de la Deutsche Messe de Hanovre, en charge de la Ligna. Ces technologies pionnières sont la clé du succès pour les menuisiers et ébénistes, en fixant comme objectif une fabrication intégrée. »

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire