L’Italie, en recul dans le commerce mondial

Le salon du meuble de Milan vient de fermer ses portes. L’occasion de dresser un état des lieux du commerce extérieur de l’Italie, qui demeure le premier fournisseur de la France, mais aussi l’un des premiers exportateurs mondiaux de meubles.

IPEA
Si la péninsule a longtemps été premier exportateur mondial de meubles, elle a dû céder sa place de leader à la Chine il y a plus de 10 ans maintenant. Elle a aussi vu l’Allemagne la devancer à la fin des années 2000, et se retrouve maintenant au coude à coude avec la Pologne... Sa position dans la hiérarchie des exportations fluctue ainsi entre la troisième et la quatrième place mondiale en ce qui concerne les montants exportés. En volume, en revanche, compte tenu du faible coût de la main-d’œuvre en Pologne, l’Italie se situe loin derrière elle, tout comme l’Allemagne d’ailleurs.

Les exportations italiennes demeurent néanmoins dynamiques sur les 5 dernières années, avec une croissance annuelle moyenne de + 3,3 %, proche de celle de l’Allemagne à + 3,4 %. A noter, toutefois, que sur les 2 dernières années, les performances de l’Italie en termes d’exportations (+ 2,4 %
en 2013 et + 3,2 % en 2014) sont supérieures à celles de l’Allemagne (- 1,2 % en 2013 et + 2,6 % en 2014). La balance commerciale de l’Italie en ce qui concerne le meuble reste largement excédentaire
(+ 7 milliards d’euros).

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire