L’APL à cheval sur l’importance d’une literie neuve ou récente

Quelle peut être l’influence de la literie sur le mal de dos ? Pour le savoir, l’Association Pour la Literie (APL) a mandaté les chercheurs de l’European Sleep Center, qui ont analysé le sommeil d’élèves jockeys, dont le dos est particulièrement sollicité. Résultat des courses ? Une literie neuve et adaptée provoque un gain de sommeil et une meilleure récupération posturale de la colonne vertébrale pendant le sommeil, deux facteurs favorables à une meilleure prévention du mal de dos.

Le Docteur François Duforez, médecin du sport et du sommeil, créateur de l’European Sleep Center, et Gérard Delautre, président de l’APL, ont présenté les résultats de l’étude à près de cinquante journalistes, il y a quelques jours, à Paris.

 

Comment établir la corrélation entre le sommeil – qui dépend en bonne partie de la qualité de la literie – et le mal de dos ? Telle est la problématique de la première étude Actidos, publiée sur le site infoliterie.com. Pour commencer, il convient de prendre la mesure du phénomène du mal de dos, parfois qualifié de « mal du siècle ». Lumbago, sciatique, courbatures… huit personnes sur dix en France souffrent aujourd’hui de ces troubles musculo-squelettiques. Ainsi, 46 % des moins de 35 ans déclarent souffrir ou avoir souffert d’un mal de dos chronique. Parmi les causes de ces maladies de société, figurent le stress, le surpoids, la sédentarité, mais aussi le manque de sommeil et sa mauvaise qualité, qui peuvent aggraver le phénomène. En effet, le mal de dos peut provoquer des troubles du sommeil, et altérer la récupération physique et psychique, créant une accumulation de fatigue qui peut accentuer les troubles et l’intensité des douleurs. D’où la question posée par l’étude Actidos : quel est le rôle de la literie dans la gestion des problèmes de dos ?

 

Une population témoin : les élèves jockeys

Pour parvenir à leurs constatations, les auteurs de l’étude, des experts de l’European Sleep Center, mandaté par l’Association pour la Literie (APL), ont étudié une population de 82 élèves jockeys de l’Association Formation Aide Sociale Ecuries de courses (AFASEC) et de France Galop, particulièrement significative dans la mesure où, bien qu’ils ne présentent pas de pathologies vertébrales, ces cavaliers pratiquent une activité qui sollicite intensément le dos. La méthodologie de l’étude a consisté, pendant plusieurs semaines, à analyser en profondeur le sommeil des jeunes cavaliers, en particulier leur posture vertébrale depuis leur endormissement vers 22 heures, jusqu’à leur réveil vers 5 heures du matin. Pour cerner le rôle de la literie, les dormeurs ont été scindés en deux groupes : le premier dormait sur une literie ancienne de plus de cinq ans, et le second sur un sommier à lattes flexibles et un matelas, en latex ou mousse à haute résilience, neufs. Deux types de données relatives au sommeil ont été collectées : d’une part, la structure du sommeil, grâce au port d’une « Actiwatch » une montre qui permet d’enregistrer les périodes de veille et de sommeil par la mesure de l’activité musculaire ; d’autre part, la posture vertébrale, mesurée via un appareil Kinéod dont la technologie optique infra-rouge permet la numérisation en 3D du corps des dormeurs.

Lire aussi : l'APL, sur tous les fronts

 

Bien dormir pour mieux respecter son dos

Dans ses conclusions, l’étude Actidos établit qu’une literie récente et adaptée contribue à optimiser la régénération du dos,..

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER ET / OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire