CONGRÈS UCEM 2015

Le congrès 2015 de l’UCEM a été l’occasion, pour la nouvelle équipe dirigeante désignée voici un an, de préciser sa stratégie pour les années à venir. Parmi les premières initiatives, la mise en place d’un outil de pilotage financier et d’un site Internet pour augmenter le trafic en magasin. Le tout au service d’une quête de performance commerciale qui reste fidèle à l’esprit coopératif du groupement, fondé sur la réussite humaine et les échanges.

L’UCEM 2015

 

L’UCEM 2015 met en place sa nouvelle stratégie

Le congrès 2015 de l’UCEM, qui a eu lieu à La Baule (Loire-Atlantique) du 24 au 26 mai dernier, a été animé d’un souffle de nouveauté. Il s’agit du premier, en effet, à être organisé par la nouvelle équipe dirigeante de la coopérative – Martine Llobet, présidente, Elliot Senaya directeur général, et Christophe Gavaudan, vice-président – désignée il y a tout juste un an. Pas question, cependant, de faire table rase du passé : « Notre action s’inscrit dans la continuité, a déclaré Elliot Senaya devant la soixantaine de membres du réseau réunis, pour l’occasion, à l’hôtel l’Hermitage Lucien Barrière, en bordure de la baie de La Baule. Ce congrès a pour objectif de renouveler notre fidélité aux valeurs de professionnalisme de mise en commun des énergies qui sont celles de notre coopérative, et de prendre des initiatives nouvelles pour que notre groupement aille de l’avant, et que nos points de vente conservent et améliorent le modèle économique rémunérateur de l’UCEM. »

Un marché en profonde mutation

Après une première journée consacrée à l’Assemblée Générale annuelle du groupement, qui a permis d’approuver ses comptes et ses orientations, le congrès a donné lieu à une seconde session consacrée à la définition d’une nouvelle stratégie pour les deux enseignes majeures du groupe, Monsieur Meuble et Meublena, auxquelles s’ajoutent les magasins qui ont encore l’enseigne Mobiclub, intégrés dans l’entité Alliance Meublena.

Dans son intervention, Elliot Senaya a rappelé la situation difficile de la distribution milieu de gamme en France : si elle détenait 22 % de parts de marché en 1992, elle n’en représente plus que 10,7 % en 2014 (source IPEA). De façon plus générale, la part qui revient aux meubles dans l’équipement de la maison a baissé de 30,7 % en 1980 à 24,1 %

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire