Maison&Objet : la création française prend son envol

Pour sa nouvelle édition, Maison&Objet met en avant sa nouvelle architecture en trois pôles Maison, Objet et Influences, et son programme événementiel enrichi par les sélections de produits des espaces « What’s new ? » et la nouvelle plateforme digitale « Maison & Objet and More ». Mais la grande nouveauté sera le lancement de l’opération French Design, qui vise à soutenir le mobilier français à l’export, dans le cadre d’un partenariat entre la Safi et le Via sous l’égide de l’Ameublement Français.

 

Maison&Objet

(Copyright : Govin Sorel)

Salon en mouvement depuis deux à trois ans, Maison&Objet présentera une nouvelle formule aboutie lors de la prochaine édition, qui se tiendra du 20 au 24 janvier prochain à Paris-Nord Villepinte. Pour ce grand rendez-vous international de la décoration, les bouleversements ont été nombreux : en premier lieu, la distribution a évolué d’une logique de filière qui se traduisait par des magasins par famille de produits – arts de la table, linge de maison, meubles…- à une logique transversale qui a favorisé l’essor de magasins avec une offre globale composé de tous ces produits pour la maison. Le profil des visiteurs a également changé. « Les points de vente, qui composaient 80 % de notre visitorat, n’en représentent plus que 60 %, ce qui a été compensé par la montée des prescripteurs, qui sont aujourd’hui plus du tiers des visiteurs », explique Philippe Chomat, directeur de la communication de l’organisateur la Safi. Et ce n’est pas tout : mondialisation oblige, le vistorat est passé de 90 % de français à 50 % d’acheteurs internationaux. D’autres phénomènes ont impacté la manifestation, à commencer par la montée en puissance du digital, qui bouleverse les échanges commerciaux.

Un salon en mouvement

A ces changements, Maison&Objet a apporté un ensemble de réponses qui trouvent maintenant leur cohérence, à commencer par la suppression des halls dédiés à une famille de produit : le textile de maison est désormais réparti par univers et divisé entre les produits premium et les produits grande distribution, de même que les arts de la table et le petit électroménager. L’offre en meuble a aussi beaucoup bougé, pour se répartir en univers contemporain (Actuel), ou charme (Elegant), où il est complété dans chaque secteur avec des accessoires du même registre, comme les luminaires et tapis...

> Pour lire l'article dans son intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire