Les actions et réalisations sociales et environnementales de la filière

A l’occasion de l’annonce des chiffres du marché du meuble de l’exercice 2016, Dominique Weber, Cathy Dufour (respectivement président et déléguée générale de l’Ameublement Français) ainsi que Didier Baumgarten et Jean-Charles Vogley (président et secrétaire général de la FNAEM) ont jugé utile de rappeler les nombreuses actions finalisées et réalisations en cours et futures menées sur les plans social et environnemental dans le secteur du meuble. Nous les résumons ici :

 

Lire aussi : MARCHÉ DU MEUBLE : + 2,3 % SUR 2016, DES SEMESTRES INÉGAUX

 

 > Au niveau social

– La FNAEM a signé 7 accords ou avenants avec les partenaires sociaux au cours des derniers mois, qui visent à accroître la formation des salariés des magasins, améliorer leurs couvertures sociales, ou encore renforcer le dialogue social au sein de la branche et des magasins.

UnivAgct2016_SOLFI2A (1)

 

– Les distributeurs français d’ameublement se sont engagés à procéder à 40 000 recrutements jusqu’à fin 2018, dont 90 % minimum en CDI (engagement signé avec les syndicats). Ces embauches concerneraient a minima 7 000 jeunes de moins de 26 ans. Des engagements de recrutement ont également été pris à hauteur de 1 500 contrats d’apprentissage / professionnalisation sur la même période. Pour faciliter cet effort, une bourse sectorielle nationale à l’emploi sera mise en ligne d’ici quelques mois : elle permettra aux entreprises de diffuser offres de recrutement, propositions de contrats en alternances ou stages, etc. et aux salariés en recherche d’emploi d’accéder aux offres.

– Côté fabrication, depuis 2015, l’Ameublement Français annonce avoir signé 12 accords collectifs avec les partenaires sociaux (dédiés à la formation, à la mise en place d’un régime complémentaire de frais de santé, aux rémunérations minimum…)

– Pour accompagner la modernisation de l’outil de production via les technologies numériques et la montée en compétence des salariés, deux Certificats de Qualification Professionnelle Ameublement (CQPA) ont été créés en 2015 : Pilote de machine numérique et Pilote de ligne automatique de la Fabrication de l’Ameublement. Et l’année dernière, deux CQPA ont été créés afin que les compétences qui relèvent de l’économie circulaire soient intégrées aux entreprises, notamment le recyclage des meubles en fin de vie et la réutilisation d’une partie des composants dans la fabrication de meubles neufs : Intervenant(e) en revalorisation de mobilier et d’agencement ; Formateur(rice) – Animateur(rice) d’équipe en revalorisation de mobilier et d’agencement.

– Par ailleurs, de nouveaux CQPA spécifiques au secteur sont à l’étude, en particulier dans les métiers périphériques de la production (e-marketing, management, maintenance, export…)

UnivAgct2016_SOLFI2A (2)

 

– Concernant le management, un autre défi se présente : les entreprises ont besoin d’un encadrement mieux formé capable de piloter les équipes et les projets. Pour encadrer leur formation, l’Ameublement Français a lancé la création de nouveaux CQPA Animateur d’équipe et Chef d’atelier, qui permettront d’aller au-delà des formations maison, en fixant un référentiel des compétences requises dans toute la branche. Il est également question de mettre en place des formations spécifiques pour les salariés chargés de l’export et des secteurs marketing et vente.

– En plus d’élaborer ces nouvelles formations, l’Ameublement Français a décidé de les soutenir financièrement : son conseil d’administration a voté, pour une nouvelle période de deux ans, une contribution exceptionnelle de 0,5 % pour la formation, qui sera orientée vers les formations les plus prometteuses pour développer l’activité des entreprises.

 

> Pour lire l’article dans son intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire