Steinhoff accuse – 5 % sur le 1er trimestre de son exercice 2018

Le groupe sud-africain a publié hier, 28 février 2018, les résultats (non audités, en données comparables) de la période octobre > décembre 2017, qui constituent les trois premiers mois de son exercice 2018 (Q1FY18). Sur la globalité de ses activités et zones géographiques, avec un chiffre d’affaires à 4,856 milliards d’euros, Steinhoff observe une baisse de 5 % comparé au cumul des mêmes mois sur son précédent exercice.

Si l’on considère uniquement l’activité équipement de la maison, le repli est ramené à 2 % avec un CA établi à 2,665 Mds€ contre les 2,720 Mds€ enregistrés en octobre > décembre 2016.

 

– 1% pour le groupe Conforama

Avec un CA de 1,003 Md€, le groupe Conforama fait état, toujours en comparable, d’une baisse de 1 % (atteignant, en monnaie constante, une légère hausse de 0,4 %). Si l’évolution a été nulle dans l’Hexagone (qui représente 61 % du chiffre global de Conforama), la Suisse et l’Italie ont été les deux pays ayant enregistré des régressions.

Durant ces trois mois, Conforama a augmenté ses ventes sur les familles du meuble, de la décoration et du blanc (électroménager) ; le brun et le gris, en revanche, ont souffert. A noter, également, que sur cette période, les ventes en ligne se sont accrues de 7 %, résultat de la stratégie menée par le groupe sur ce circuit…

conforama

 

Un fonds de roulement « épuisé pour l’essentiel »

Ce communiqué réunissant les derniers chiffres du groupe est accompagné d’une longue introduction de Heather Sonn, actuelle présidente du conseil de surveillance [à la suite de la démission, à ce poste de Christo Wiese à la mi-décembre dernier], qui revient sur les bouleversements vécus par ce groupe ces derniers mois. Des bouleversements qui, comme elle l’explique, ont aujourd’hui presque totalement épuisé le fonds de roulement du groupe, particulièrement celui de ses entreprises hors Afrique du Sud… Une situation survenue suite à la restriction considérable de l’accès à certaines facilités bancaires, ainsi qu’à la suspension ou à la fermeture de lignes de crédit, auxquelles ont dû faire face – on s’en souvient – plusieurs entreprises et filiales de Steinhoff.

Lire aussi : Steinhoff se dit "en bonne voie" pour maintenir sa stabilité opérationnelle

 

La présidente du conseil de surveillance conclut en rappelant la profonde volonté du groupe à faire toute la lumière, aussi rapidement que possible, sur ces irrégularités – et citant à cet effet les audits actuellement menés dans cet objectif, notamment celui de PwC – afin de pouvoir « sécuriser » son avenir et celui de ses 130 000 employés, actionnaires et partenaires.

 

Lire aussi : Steinhoff organisera son AG le 20 avril prochain
Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire