Salon de Milan 2016 : entre business et culture

Le salon de Milan, qui ouvrira ses portes du 12 au 17 avril prochain, offrira un large panorama international de l’industrie du meuble, qui s’étendra du design au meuble classique, sans oublier la cuisine avec Eurocucina et la salle de bains avec le Salone del Bagno, le tout relayé par un riche programme culturel. Les Français seront présents tantôt à titre individuel, tantôt dans la collective du GEM, avec pour la première fois un stand collectif qui réunira les jeunes éditeurs français de produits design.

Pour tous ceux qui attendent ce grand rendez-vous international, le compte à rebours est lancé : le 55e Salon du Meuble de Milan ouvrira ses portes du 12 au 17 avril prochain au Parc des Expositions de Milan-Rho. Comme les années précédentes, le salon affiche complet et l’organisateur annonce plus de 1 300 exposants, sur 145 000 m², avec une dominante design conforme à l’image du salon (sur dix pavillons), mais aussi une place importante donnée aux produits classiques (sur quatre pavillons), ce qui traduit une volonté de proposer un panorama complet de l’industrie du meuble, notamment italienne. Autre fait marquant, le nombre d’exposants étrangers est en hausse, et atteindra cette année près de 30 % du total des entreprises présentes.

Salon Milan

 

« Nous sommes prêts pour cette édition importante, aussi bien pour son offre commerciale d’envergure, que pour sa recherche d’équilibre entre tradition et innovation, au nom de la qualité et de la culture », déclare Roberto Snaidero, le président du salon. Les organisateurs de la manifestation, réalisée en partenariat avec la ville de Milan, attendent plus de 300 000 visiteurs, dont 67 % sont internationaux en provenance de 165 pays, mais il faut préciser que ce chiffre comprend aussi bien les professionnels que le grand public qui bénéficie de journées d’ouverture dédiées.

 

Cuisine et salle de bains à l’honneur

Comme chaque année paire, la manifestation accueillera le salon international des meubles de cuisine EuroCucina, dont ce sera la 21e édition, et le salon de la salle de bains Salone del Bagno (6e édition). Eurocucina réunira environ 140 exposants sur 34 000 m², dans les pavillons 9, 11, 13 et 15, avec ici encore un nombre croissant d’entreprises internationales. Ce secteur du salon accueillera aussi TFK (Technology for the Kitchen), un rendez-vous placé sous le signe de l’innovation, où répondront présent les principaux leaders de l’électroménager encastrable et des hottes décoratives. De son côté, le salon de la salle de bains est en développement, et réunira une centaine d’exposants sur 19 000 m², dans les pavillons 22 et 24, avec pour point commun la volonté de proposer des solutions qui améliorent le bien-être et permettent de mieux maîtriser les consommation d’eau et d’énergie. « Comme le confirment les derniers chiffres concernant le commerce international, la demande de cuisines a augmenté de 7 % et celle de meubles de salle de bains de 35 % pour l’année 2014, argumente l’organisateur. Il s’agit d’un terrain fertile où se développent les grands contrats résidentiels et d’accueil comme aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Chine et dans certaines zones du Moyen-Orient. »

Les fabricants et éditeurs français présents grâce au GEM

 

Salon Milan

 

Associer meuble et culture

Fidèle à son positionnement, le salon de Milan mêlera cette année encore l’industrie du meuble et son contenu culturel, en organisant notamment l’exposition « Le nouveau paysage domestique italien », dans le cadre de la XXIe Triennale de Milan, qui se tiendra du 2 avril au 12 septembre 2016. Son propos est de réunir onze pièces de la maison conçues par autant d’architectes d’intérieur italiens de renom, sur une surface totale de 1 600 m², pour mettre en lumière leur vision de l’habitat, dans la perspective de l’histoire de l’architecture d’intérieur.

abonnement (1)

 

Autre événement marquant, le salon accueillera dans ses allées une exposition intitulée « Before Design :
Classic », qui rendra hommage à l’époque qui a précédé le « véritable » design, en retraçant la naissance du goût classique made in Italy, et son actualité grâce à un parcours visuel et sensoriel. « Avec ce projet, nous voulons aussi donner sa place au meuble classique, qui représente 45 % des 13 milliards d’euros du secteur du meuble en Italie, explique Roberto Snaidero. Ce type de produit, qui fait appel à des savoir-faire d’excellence, est très apprécié à l’étranger, et s’exporte à 98 %, notamment dans des pays émergents comme la Chine et la Russie, sans oublier le Moyen-Orient. » Un moyen de rappeler que le salon de Milan est bien le fer de lance de toute l’industrie italienne du meuble.

[F.S.]

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire