La MOW de plus en plus internationale

Le salon du meuble de Bad Salzuflen (Allemagne) ouvrira ses portes du 17 au 21 septembre prochain. Si la manifestation s’adresse en priorité au marché allemand, l’organisateur espère, dans le prolongement de l’édition 2016, élargir sa cible en attirant notamment plus de visiteurs internationaux.

mow bad salzuflen

 

Dans le prolongement de l’édition 2016, les organisateurs de la MOW misent sur une nouvelle édition en hausse en septembre prochain. Pour ce faire, ils comptent sur les points forts du salon, à savoir une offre très diversifiée de meubles de toutes les catégories, à dominante moyen de gamme et « made in Germany », et un calendrier favorable, puisque la MOW est l’un des rares grands salons du meuble en Europe à se tenir au second semestre. La manifestation est aussi connue pour sa convivialité, puisque les exposants et visiteurs se voient proposer une formule complète qui comprend notamment la restauration.

Lire aussi : Mow : des propositions pour le moyen-de-gamme

 

Une offre moyen de gamme diversifiée

Rappelons que l’édition 2016 avait attiré 412 exposants en provenance de 38 pays, pour une surface totale d’exposition de 80 000 m², soit la totalité du parc des expositions de la Messe Ostwestfalen. Le point commun de ces entreprises, qui vont du gros industriel à la moyenne industrie, est d’être positionnées dans le moyen de gamme, ce qui n’exclut pas la présence aussi d’une offre discount et haut de gamme. A part cela, c’est la diversité qui fait loi : toutes les familles de produits sont en effet représentées à Bad-Salzuflen, depuis les canapés, convertibles et fauteuils, les programmes complets pour le living et la chambre à coucher, le mobilier de salle bains, pour enfants et de bureau. La dominante de l’offre présentée est clairement contemporaine, avec une présence majoritaire du bois et des finitions couleurs, souvent associés, avec une recherche de fonctionnalité.

mow bad salzuflen

 

Si les fabricants allemands représentaient l’an passé 48 % des exposants (182 entreprises), 52 % étaient des entreprises non allemandes (230 entreprises), avec au premier rang les Polonais (14 %), les Danois et les Italiens (5 % chacun), ou encore les Néerlandais et les Chinois (4 % chacun). Selon les informations communiquées par l’organisateur, l’édition 2017 devrait avoir le même visage : on y trouvera beaucoup de marques allemandes - Wiemann, Disselkamp, Staud, Wimmer, Welle, Germania, 3S, Finori, Link… - qui sont présentes depuis des années. Mais aussi beaucoup de marques européennes, à l’image de Cotta, Natuzzi, Chateau d’Ax, Flexa, Novy Styl, sans oublier les Français coutumiers du salon comme Demeyère, très orienté vers l’export, ou nouvel exposant comme Couture. L’édition 2016 avait attiré une soixantaine de nouveaux exposants, ce qui montre la capacité de renouvellement de l’offre.

 

Un visitorat en évolution

De même que les exposants, les visiteurs de l’édition 2016 ont aussi été de plus en plus internationaux : sur un total de 15 000, 35 % d’entre eux étaient en provenance de l’étranger, un quota en hausse de + 6 % par rapport à l’édition 2015. Les pays les plus représentés au sein des acheteurs internationaux ont été la Belgique, la France, l’Italie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Pologne et la Suisse. Parmi eux, on relève une série d’acheteurs aux différents profils émanant des acteurs majeurs de la grande distribution et du discount, qui sont les cibles historiques de la manifestation. Cependant, on a aussi remarqué la présence croissante des nouveaux acteurs du « do-it-yourself », du e-commerce - les pure players du meuble - mais aussi de la distribution spécialisée. Ainsi, les équipes d’acheteurs de Conforama, de But, mais aussi d’Atlas, ont fait le déplacement à Bad Salzuflen l’année passée. L’organisateur compte sur son positionnement spécifique, sa taille humaine et la qualité de l’offre réunie pour attirer plus de distributeurs spécialistes ameublement à l’occasion de cette nouvelle édition...

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

 

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire