Nobilia prend le contrôle du franchiseur FBD

Le fabricant de cuisines allemand Nobilia a annoncé, courant août, le rachat à l’Italien Snaidero de la majorité des parts de la société du franchiseur FBD (basé à Roissy-en-France) qui exploite les enseignes Ixina, Cuisine Plus et Cuisines Références (à travers 370 magasins répartis en Europe ainsi qu’en Afrique du Nord). Au terme de l’opération, Nobilia, qui possédait déjà 30 % du capital de FBD depuis 2009, devrait ainsi en contrôler la quasi-totalité. Contrairement à d’autres groupes (MHK, Mandenmakers) qui s’étaient intéressés - sans succès - à ces enseignes, Nobilia n’avait jusqu’à présent jamais manifesté d’intérêt pour le rachat de FBD, dont Snaidero cherchait pourtant à se retirer depuis 2012.

ixina cuisine plus

 

FBD a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires d’environ 500 millions d’euros (contre 405 millions en 2013). Sur les 370 points de vente, 260 sont implantés en France : 70 Cuisine Plus (appartenant au groupe depuis 2000), 103 Ixina (rachetée, elle, en 2003) et donc 90 Cuisines Références. Ces magasins de l’Hexagone passent donc sous le giron du fabricant allemand, qui serait déjà le principal fournisseur de ces 3 enseignes : selon des déclarations du groupe, il ne devrait pas chercher à renforcer cette position dans un premier temps… Le second fournisseur des réseaux FBD, à savoir le vendéen CDI (Cuisines Design Industries), qui est une filiale de l’Italien Snaidero, devrait donc conserver cette position… Toujours selon Nobilia, 2 autres fournisseurs français livreraient, de façon minoritaire, Cuisines Références.

De son côté, une fois la cession des parts de FBD terminée, l’activité de distribution de cuisines du groupe italien Snaidero sera donc désormais concentrée sur 4 enseignes : Arthur Bonnet et Comera en France, Rational en Allemagne et Regina en Autriche ; celles-ci seront livrées à partir de 3 sites de production, dont celui de Saint-Philbert-de-Bouaine en Vendée. Le CA du groupe devrait ainsi passer de 180 millions à 130 millions d’euros (il avait atteint 247,9 millions d’euros en 2007).

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire