NOLTE : 1ères DISCUSSIONS AVEC LES CANDIDATS AU REDRESSEMENT

Depuis mi-mai dernier, le célèbre fabricant allemand de mobilier pour chambres à coucher et rangements est placé sous un régime juridique comparable au redressement judiciaire français.

 

Au moins trois candidats ont manifesté un intérêt pour participer au redressement de l’entreprise : leurs dossiers sont actuellement étudiés par le cabinet Schultze et Braun, lequel attache de l’importance au maintien de l’emploi salarié et aux autres mesures de redressement proposées par les candidats, dont le recentrage sur la chambre à coucher, cœur de métier de Nolte. En 2015, l’entreprise employait 210 salariés et réalisait un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros (contre 35 millions en 2014).
Après avoir finalisé la vente de son unité de fabrication de panneaux, Nolte a par ailleurs cédé le fabricant CS Schmal qu’il possédait au fond de redressement Gramax Capital.

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire