Première baisse de l’année 2016 pour le marché du meuble

Le marché du meuble enregistrait une croissance de 5,8 % sur les quatre premiers mois de l’année, affichant une reprise forte et durable de son activité depuis la rentrée de septembre 2015. C’est également le cas de beaucoup d’autres secteurs liés à l’aménagement de la maison. Cependant, mai marque le pas et réduira cette évolution en cumul en attendant les soldes.

 

Marché du meuble : le bilan par produits et circuits sur le 1er quadrimestre

Sur les quatre premiers mois de l’année, la reprise aura été profitable à tous les segments de produits :
• La cuisine et la literie demeurent les moteurs du marché et les leaders en termes de performances sur le début de l’exercice. Si la cuisine bénéficie toujours du travail des spécialistes pour animer le marché, la grande distribution n’est pas en reste en termes de performances. La literie, pour sa part, tire encore profit d’une hausse des ventes de literies de 160 cm qui permettent une augmentation des paniers moyens ;

rapport bilan marché du meuble

 

• Pour les autres segments, les ventes se redressent également. C’est, par exemple, le cas du meuble meublant qui, après une faible croissance en 2015 (+ 0,4 %) parvient à suivre le rythme du marché sur les quatre premiers mois 2016. La progression est plus marquée en ce qui concerne les meubles de salon / séjour : la pièce à vivre semble avoir été la priorité des ménages français sur les premiers mois de l’année, ce que confirment également les bonnes performances du marché du rembourré. Attention toutefois, si les canapés et fauteuils enregistrent de fortes croissances sur la période, les ventes de banquettes continuent, pour leur part, de reculer. La hausse d’activité dans l’immobilier devrait néanmoins jouer de manière positive sur les performances du produit dans les mois à venir : la banquette demeure en effet le produit d’équipement par excellence ;

• Même constat positif concernant le meuble de salle de bains, après trois ans de recul de l’activité. Le segment, qui reste le plus dépendant de l’activité des mises en chantier de logements neufs, profite pleinement du redémarrage de l’immobilier sur ces quatre premiers mois de l’année.

abonnement (1)

 

Si le moral est au beau fixe du côté des produits, la situation est également très positive au niveau des circuits de distribution, qui voient tous leurs performances s’améliorer sur quatre mois :

• La grande distribution, qui demeure dans une logique d’équipement des ménages, devrait profiter de la reprise des mises en chantier dans les mois à venir pour encore développer ses performances ;

• Situation identique en ce qui concerne les spécialistes cuisine. Si, les années précédentes, ces derniers enregistraient déjà de bons résultats malgré un marché de l’immobilier en berne, le regain d’activité dans ce secteur ne peut que leur être profitable. Le produit cuisine reste encore fortement lié au marché de l’immobilier, même si ses distributeurs spécialistes ont fait le nécessaire ces dernières années afin de développer un marché de renouvellement pour ce produit…

• Du côté de l’ameublement milieu-haut de gamme, là aussi, après plusieurs exercices en retrait, la croissance se poursuit pour les enseignes de ce circuit dans la lignée d’une bonne fin d’année 2015 et - une fois n’est pas coutume - d’une campagne de soldes d’hiver réussie.

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire