Gaëtan Ménard : « Un nouveau projet d’entreprise…»

Le président de Meubles Ménard SAS fait un point sur la reprise de l’entreprise, rendue officielle le 23 mars dernier après des difficultés rencontrées en début d’année, et détaille notamment ses ambitions en terme de développement.

Gaëtan Ménard

 

«Un nouveau projet d’entreprise, à horizon 2020»

 

Vous venez de reprendre l’entreprise familiale après une période de transition : où en êtes-vous ?

Vous le savez, Ernest Ménard a créé l’entreprise en 1966 dans la grange familiale, qui s’est ensuite développée au fil des années toujours à Bourseul, en Bretagne (Côtes-d’Armor), près de Saint-Malo. Nous avons toujours défendu l’idée d’une industrie ancrée dans sa région, avec des valeurs fortes. En janvier dernier, nous avons effectivement dû prendre des décisions difficiles et rigoureuses, afin d’assurer la pérennité de notre entreprise : je l’ai officiellement reprise le 23 mars, tandis que mon père va désormais goûter aux joies d’une retraite bien méritée après soixante ans de travail !
Je suis particulièrement heureux, à ce propos, que cette reprise se soit faite non seulement avec le soutien de l’ensemble des collaborateurs, mais également avec la présence de l’ensemble des cadres de direction qui sont rentrés au capital de la société : c’est à la fois un gage de confiance et d’engagement dans notre projet.

 

Quel a été l’impact de cette reprise sur votre environnement ?

D’abord, je tiens à préciser que nous avons toujours produit et livré sur la période : nous avons même progressé très significativement sur ces trois mois, que ce soit en termes de taux de service comme de qualité.
J’adresse ainsi tous mes remerciements à nos très nombreux clients qui ont manifesté leur solidarité pendant cette période ; cela fait chaud au cœur de se sentir soutenu dans les périodes difficiles. Je crois que chacun de nous a éprouvé ce type de sentiment dans le cadre familial ou amical, mais cela est beaucoup plus rare dans le monde des affaires. Je suis très reconnaissant vis-à-vis de toutes celles et ceux qui marquent leur attachement à notre histoire, à nos valeurs et à notre entreprise. Nous avons souvent l’occasion de parler de la grande famille du meuble quand nous nous réunissons : j’ai pu constater que ce ne sont pas de vains mots pour un certain nombre de nos partenaires ! C’est également vrai à titre personnel : je suis fier de compter, autour de moi, des personnes de valeur qui m’ont fortement soutenu dans cette période de transition.
Pour revenir à l’environnement, nos fournisseurs nous ont également tous suivis. Il faut dire que la reprise ne s’est pas faite à leurs dépens, puisque nous les avons payés avant d’enclencher le processus. Il n’en reste pas moins que cette reprise s’accompagne également de mutations nécessaires pour préparer l’avenir. Nous avons notamment dû prendre des décisions difficiles en licenciant une dizaine de personnes pour adapter l’organisation à notre projet ; ceci est à la fois douloureux, mais aussi nécessaire pour pérenniser l’ensemble.

 

Vous évoquez votre projet : quels sont les grands enjeux pour l’entreprise ?

Sur les prochaines semaines, l’enjeu est bien entendu de développer le chiffre d’affaires, cela en renforçant la présence en magasins de nos collections 2016 et de la tableraie présentées lors de la dernière édition d’EspritMeuble. Les bons résultats enregistrés, sur différentes foires et dans les premiers magasins livrés, sont très encourageants pour convaincre nos partenaires de les implanter quand ce n’est pas encore fait ! Nous avons bien entendu clairement besoin de nos clients et de leurs équipes.
Sur le moyen terme, nous lançons un nouveau projet d’entreprise, à horizon 2020, qui sera travaillé avec l’ensemble des collaborateurs dans les prochains mois, pour une présentation en août prochain : nous devons collectivement imaginer notre avenir et nous donner un plan de route pour le réaliser.
Pour rester sur les fondamentaux, nous restons convaincus que nous devons renforcer la marque Ernest Ménard pour créer du trafic et de la sécurisation aux consommateurs : aussi, nous nous fixons pour objectif de développer 200 espaces à la marque à horizon 2020.

D’une façon générale, cette reprise se fait en nous dotant de moyens pour investir dans l’avenir. Nous travaillons d’ores et déjà à la fois sur les collections, sur une réorganisation industrielle de fond dans notre usine à Bourseul et sur de nouveaux équilibres entre la production interne et la sous-traitance. Nous changerons également notre système informatique en 2017 pour améliorer la pertinence et le partage de l’information avec nos partenaires.
Nous avons beaucoup de travail et de défis à relever, et toute l’équipe Ménard est sur le pont !
[Propos recueillis par E.B.]

 

 

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire