Beemedias soutient les créateurs ! (3/3)

Du 4 au 8 mai prochain, le Grand Palais accueillera la troisième édition de Révélations, Biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine. Partenaire de l’événement, le groupe Beemedias et ses magazines (CREE, Intramuros, Extérieurs Design, Le Courrier du Meuble et de l’Habitat, Oazarts !…) présenteront, sur un stand parrainé, les 13 créations (pièces de mobilier, objets et tapisseries) que les rédactions ont sélectionnées, à l’image de la diversité des titres. Philippe Renaud aura en charge la scénographie de l’espace. Troisième et dernier volet cette semaine, dévoilant quatre nouvelles réalisations de cette sélection.

Voir aussi : Volet 1
Volet 2

ShanShui, Samuel Accoceberry et Vincent Breed

Designer, Samuel Accoceberry aime explorer les matières et les formes douces, donnant une élégance et une chaleur à ses créations. Il aime aussi travailler des compositions multiples, et a participé à de nombreux projets et résidences avec des artisans.  Ici il s’associe avec Vincent Breed, artiste verrier, dont les œuvres ont été exposées dans de nombreuses événements d’art contemporain, dont la Biennale de Venise. Vincent Breed a développé aussi de nombreuses collaborations avec des designers et architectes.  Avec Samuel Accoceberry, ils ont imaginé ShanShui. Cette composition en verre est avant tout une scénette, un paysage, un prétexte à la contemplation et à l’introspection ; ils font références à ces célèbres paysages vaporeux qui ont inspirés l’iconographie chinoise. Ces univers composés de volumes à la fois translucides et colorés peuvent ainsi fonctionner seuls, ou également pour valoriser un élément végétal.

ShansShui - S.Accoceberry 02

 

Le Sceptre, Odile Decq

Architecte, designeuse, Odile Decq a su, dans ses créations, partager un univers atypique, tour à tour onirique et organique.  Pour Révélations, elle étonne une fois de plus en concevant pour l’événement, en association avec les tourneurs sur bois La Tournerie du Plat d’Or, un sceptre majestueux.  Taillé à la même hauteur qu’un humain, environ 1,60 m, ce bâton peut être simplement ornemental… mais il peut être aussi installé sur une porte et servir de poignée décorative, en adaptant sa taille (de 60 cm pour des poignées de tirage, jusqu’à 2 m pour les plus grandes portes).

La partie centrale incisée, peut être traitée en bois d’ébène en continuité avec les deux parties d’extrémité, ou en fonte d’inox massif ; elle peut aussi être incrustée dans les ciselures spiralées de métal fondu ou de tout autre matériau qui renforcera son caractère précieux. Ce projet est une collaboration dans le cadre de Artisans LAS, réseau d’entrepreneurs ayant un savoir-faire spécifique structuré par l’association Libre Art Bitre à Rennes.

3- 170217_Le Sceptre_© Odile Decq

 

Tropique-Lumière, Isabelle Daëron

Depuis 2010, la jeune designeuse Isabelle Daëron développe un projet sur l’usage des flux naturels (eau, air, lumière). Intitulé Topiques, il regroupe une dizaine d’objets. Parmi eux, Topique-lumière, est une veilleuse fonctionnant à l’énergie solaire et restituant, à la tombée de la nuit, les variations lumineuses de la journée passée : c’est ce projet, en particulier, qui sera présenté à Révélations. Ce prototype a été réalisé dans le cadre du programme Audi Talents Awards, et associe de façon étonnante l’artisanat (la laine, le Plexiglass, le bois) et électronique (système photovoltaïque). L’ensemble de son travail a également fait l’objet d’une publication chez CREE Editions, dans laquelle on retrouve l’ensemble des croquis, schémas, qui ponctuent sa recherche.

9-TopiqueLumiere2 - copie

 

Mes Colonies, Harald Fernagu

Dans son travail artistique, Harald Fernagu dit chercher à « mélanger toujours [s]es expériences de ces deux mondes que sont l’art contemporain et les arts populaires, tenter de faire chose commune, langage commun. » A Révélations, soutenu par la galerie Polaris, il présente l’une des sculptures de la série Mes Colonies, produits d’une réflexion sur le territoire et sa représentation : derrière la silhouette recouverte de coquillages, le regard ne peut s’empêcher de rechercher la forme originale, l’objet initial, comme ici des statuettes africaines de femme, issu du commerce touristique.

13 HARALD FERNAGU boli noir 2014 statuette africaine coquillages peinture noire
Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire