EspritMeuble : des literies toujours plus innovantes

L’édition 2016 du salon de la Porte de Versailles, que les professionnels ont pu visiter début décembre, a permis de mettre en avant de nombreuses innovations, et particulièrement dans la literie ; c’est ainsi avec cette famille de produits que nous entamons cette revue de tendances. Déco toujours plus travaillée pour proposer des ensembles complets, nouvelles technologies pour les matelas et sommiers, concepts innovants… En optimisant la valeur ajoutée de la literie, les efforts des fabricants visent aussi – et c’est là un point crucial – à donner des arguments supplémentaires aux distributeurs.

 

thiriez-elegance

Collection Elégance, Thiriez Literie, EspritMeuble 2016

 

 

La literie constitue, chaque année, une offre majeure d’EspritMeuble, par le nombre d’exposants et la surface qu’ils occupent : cette famille de produits est particulièrement gourmande en surface de stands, et l’ancrage de plusieurs grands groupes, possédant chacun plusieurs marques, est à l’origine de très vastes expositions avec des mises en scène pour la plupart somptueuses. Et pour justement évoquer les grands groupes, comme chacun sait, cette édition 2016 du salon marquait le « retour » de l’ex-Cauval, désormais baptisé Adova, et de ses cinq signatures : un évènement célébré comme il se doit, au moyen de stands immenses, savamment mis en scène, présentant quelques nouveautés percutantes.

L’innovation a ainsi bel et bien été présente cette année, fruit de la réflexion et du travail des fabricants pour proposer des literies toujours plus ergonomiques et esthétiques ; ainsi, les produits s’adaptent encore plus précisément aux besoins et à la morphologie de chaque dormeur, à ses goûts en termes de design, offrant ainsi de nouveaux arguments de vente aux distributeurs, ainsi que de belles possibilités de mettre en scène leurs magasins… et, ainsi, de vendre de la literie « autrement ».

 

sedac-meral

Aperçu de l’offre matelas de Sedac Meral, EspritMeuble 2016

 

Miser sur la technologie

Sur le plan des avancées technologies, de nombreux industriels ont ajusté leurs gammes existantes et / ou lancé de nouvelles offres. L’une d’entre elles a d’ailleurs été récompensée d’un Prix de l’Innovation décerné par le salon : le TPR Zeneo, lancé par Duvivier (groupe Matfa) épouse « parfaitement » les mouvements du corps lorsqu’il prend différentes positions, cela grâce à des lames en fibres de verre ; disponible en version lattes ou plots, il est actionné grâce à deux moteurs Linak, pilotés par radio-fréquence ou smartphone. Ce produit, donc le brevet a été déposé, est encore actuellement sous forme de prototype, et devrait être finalisé, selon le dirigeant du groupe Eric Le Corre, d’ici la fin de ce premier semestre.

Chez Sedac Meral, les innovations sont nombreuses. Le concept Moduleo, tout d’abord, a été optimisé, et désormais, il est possible de choisir deux matelas différents pour chaque dormeur du lit, tout en conservant une esthétique homogène pour un ensemble harmonieux ; une PLV astucieuse et claire accompagne le produit. L’option Lift a également été remise en avant : « C’est une fonction qui s’avère particulièrement utile, explique James Ciry, directeur commercial, par exemple lorsque l’on veut faire son lit : le fait qu’il soit surélevé, à hauteur d’homme, rend cette tâche moins fatigante ! Et c’est une option proposée à un prix relativement abordable ». Si, aujourd’hui, Sedac Meral est ainsi essentiellement connu et reconnu pour ses sommiers, particulièrement de relaxation (ceci étant dû, en partie, à son activité historique de métallurgie), il propose aussi des matelas sur ce même segment, pour lequel il est parvenu à acquérir une belle expertise : en plus de l’offre Moduleo, qui a donc été enrichie, la gamme de compose ainsi d’une trentaine de modèles dotés de toutes les technologies. Des sommiers et dosserets déco sont également proposés.

 

Dunlopillo Night Express

Le concept de matelas compacté Night Express Dunlopillo présenté sur EspritMeuble 2016

La notion de technologie est particulièrement cruciale chez Adova Group – qui a profité de cet EsspritMeuble 2016 pour dévoiler ses nouveaux nom et logo – en ce sens où c’est elle qui, justement, va servir à réaffirmer l’identité des marques. Ainsi, comme l’ont résumé François Duparc (président) et Alain Boussuge (DG commerce et marketing), Simmons se veut « le spécialiste du ressort et de la mousse », tandis que Dunlopillo mise sur l’alvéolaire, et va voir revenir le latex : « Ainsi, les 2 grandes marques généralistes du groupe proposent un spectre de prix très large » résument les dirigeants. Sur le vaste stand commun, une mise en scène aérée dévoilait de nombreux produits des 2 signatures, dont une nouveauté phare : un matelas compacté lancé par Dunlopillo [voir encadré]. Pour sa part, Simmons a mis l’accent sur BeautyRest, qui véhicule une image haut de gamme aux codes empruntés à l’hôtellerie, capable d’ « offrir quelque chose de très différenciant aux spécialistes et généralistes ». La marque haut de gamme du groupe, Treca, bénéficiait quant à elle d’un stand dédié – tout comme Steiner – qui exposait avec élégance et raffinement la collection Impériale et ses déclinaisons.

Literie Benoist, de son côté, avait choisi d’explorer à fond cette notion de technologie, en la rendant même… transparente, cela grâce un jeu de perspective intéressant : les matelas, dévoilant leur intérieur grâce à une coupe oblique, étaient accolés à une très grande fresque verticale aux dessins inspirés de ceux de Van Gogh. Le spectateur était invité à se placer à des endroits précis pour bénéficier d’une perspective optimale, en trompe-l’œil. « Cette collection, baptisée Smart, présente tous les types de technologies, et s’enrichit de plates-bandes grises, a ainsi commenté Fernando Mendes de Lira, directeur commercial. Par ailleurs, toutes les étiquettes Belle Literie ont été relookées ». Benoist exposait aussi le modèle Vincent Théo, en version duo (avec 2 conforts différents), doté de surmatelas amovible et d’une technologie de massage intégrée, pilotable par télécommande.

Robusta, de son côté, exposait de nombreux produits sur son stand, reprenant les modèles phare de la collection exposée en 2015.

Pour évoquer les compléments, évoquons particulièrement, dans le cadre de cette thématique de la technologie, l’oreiller Ergo+ mis au point par Lassalle : celui-ci a pour avantage de mixer le confort de la plume et du synthétique, pour un confort personnalisé. Le fabricant a voulu concevoir un produit à la fois ergonomique, donc, mais aussi esthétique (design signé Jérôme Pouey) et facile à vivre (résistant à de multiples lavages).

 

Duvivier

Sommier Duvivier avec motorisation Linak, EspritMeuble 2016

Ajuster les gammes à chaque profil de consommateur

Tendance émergente depuis quelque temps déjà, la segmentation des offres par type de public se renforce chez les fabricants. A commencer par le groupe Cofel qui, comme chacun sait, profite de ses trois marques pour définir des territoires bien distincts : ceux-ci étaient judicieusement mis en scène sur son vaste stand. Mérinos, qui s’adresse particulièrement aux adolescents et jeunes étudiants, propose 2 collections, chacune dotée de 4 références ; si la fonctionnalité, ici, est essentielle (faces hypoallergénique ou « Easy Life » limitant la pénétration des tâches), l’esthétique n’est pas oubliée, puisque comme l’explique la directrice Marion Deridder, l’un des objectifs est d’ « aider les spécialistes à faire entrer un autre type de consommateurs dans leurs magasins » : le look des produits a donc été travaillé, et des collections percutantes, très déco, vont être proposées ponctuellement aux points de vente. Chez Epéda, la collection Dédicace remporte toujours un beau succès, symbolisant « le côté intemporel de la literie française » ; la gamme a néanmoins été étoffée, avec de nouveaux TPR, d’autres pillow top (dont un doté de mousse visco, capitonné à la main) ainsi qu’un produit offrant une « aération maximale » grâce à une suspension ressorts associée à une technologie GelTex. Une collection de compléments est également dévoilée. A noter qu’à partir de la mi-février, et ce pour un peu plus de 2 mois, la marque proposera une offre de remboursement, là encore pour « aider les distributeurs à booster leurs ventes ». Enfin, Bultex, qui avait fait l’objet d’une refonte globale en 2015 – avec pour conséquence le lancement de la collection Unlimited – continue de proposer des produits autour de ses 3 gammes (Classic / Care / Control), et s’enrichit elle aussi d’une collection étoffée de compléments et de modèles dotés de surmatelas (notamment élaborés autour de carreaux cloisonnés, ce qui conserve l’homogénéité du garnissage sur toute la surface… l’identité de la marque sera prochainement valorisée dans un nouveau spot de communication. Précisons que, pour chacune de ses trois signatures, Cofel propose une offre déco aboutie.

La segmentation des gammes par type de consommateur s’observe aussi chez Thiriez, dont le but était, pour cette édition 2016, de présenter 3 collections conçues pour être « plus compréhensible » aux yeux de ce dernier. La première, Elégance, se veut « chic et raffinée », grâce notamment à des finitions travaillées (grammage épais, coutils gris chiné, têtes de lit capitonnées assorties aux sommiers…) : « Nous avons voulu opérer une vraie montée en gamme » précise Perrine Boyez, responsable marketing. Serenity, de son côté, positionnée sur le moyen haut, est une ligne « facile à vivre », aux tonalités bleu indigo pour « favoriser le calme et la sérénité ». Enfin, Vitamin, si elle est ciblée jeune habitat, se démarque néanmoins des codes traditionnels empruntés par ce type de produits en affichant une esthétique corail, jugée « plus dynamique » : là encore, les nuances des sommiers et têtes de lit sont assorties. A noter, par ailleurs, que le fabricant nordiste mène actuellement une étude avec le professeur Damien Léger, du Centre du Sommeil et de la Vigilance, afin d’étoffer sa gamme Hypnove lancée l’année dernière.

 

Technilat

Gamme Terre d’Aubrac, Technilat, EspritMeuble 2016

 

Les codes du luxe

Nombreux sont les fabricants – certains ont déjà été évoqués – à emprunter les codes de la literie très haut de gamme pour offrir des produits à l’esthétique luxueuse et au grand confort. Technilat, par exemple, a lancé une très belle gamme « Terre d’Aubrac », estampillée Belle Literie Excellence : 3 modèles, autant de conforts différents (visco avec traitement gel thermique / latex / mousse), tous enrichis d’un pillow top avec ressorts micropocket, et utilisant des matières nobles comme le cachemire et la soie. Des sommiers et têtes de lit accompagnent les matelas, et une PLV valorisante sera proposée aux magasins. Le fabricant aveyronnais exposait aussi la collection Hy-Dream (hybride) qui propose, elle aussi, 3 conforts. Patrick Réguillon, DG, nous a par ailleurs confirmé le lancement d’un nouveau site internet destiné, notamment, à valoriser et clarifier encore plus les collections produits.

D’autres modèles remarquables ont été particulièrement appréciés sur les stands des marques D’Elite, Tempur ou encore Stearns et Foster…

 

Faciliter la vie de l’utilisateur

D’autres industriels se démarquent notamment en proposant des détails ergonomiques ou de fonctionnalité, parfois élaborés à partir d’études menées auprès des consommateurs finaux. C’est le cas par exemple chez le groupe Hilding Anders, avec l’une de ses nouveautés phare : la marque André Renault propose désormais des literies de relaxation dotées de plusieurs positions prédéfinies en partenariat avec le FCBA ; celles-ci sont pilotables par Blue Tooth. D’autres fonctions additionnelles (veilleuse…) sont également actionnables depuis une tablette. Signalons que la marque, ainsi que les autres signatures du groupe (Curem, Slumberland, Crown Bedding et Timbo) a aussi optimisé, de manière générale, le confort réel, mais aussi visuel, de ses literies : les mousses se font plus épaisses, pour des matelas encore plus accueillants, les plates-bandes sont retravaillées, les surmatelas intégrés (Eurotop, Slumberland) amènent de la valeur ajoutée au produit… Hilding Anders a également refondu, de manière transversale, toute son offre déco (têtes de lit, sommiers), en misant particulièrement sur des esthétiques capitonnées pour offrir, là aussi, un design luxueux.

L’Espagnol Ecus, de son côté, continue d’étoffer sa gamme de lits-coffres, qui offrent maintenant 3 profondeurs utiles : une version 30 cm vient s’ajouter aux 20 et 25 cm. La motorisation (avec télécommande sans fil) pour l’ouverture et la fermeture de ces coffres existe désormais en option. De nombreux autres détails fonctionnels sont disponibles (verrouillage à clef, tiroir amovible, compartimentage…) ; enfin, un éclairage à détection de mouvements enrichit certains sommiers.

Lauréat d’un Prix de l’Innovation, Resistub, de son côté, a présenté son produit Secret Box, coffre permettant de déplacer le lit parallèlement au cadre pour améliorer le confort d’utilisation.

>> A noter qu’une description détaillée des tendances observées sur les salons d’automne et d’hiver sera à retrouver, comme chaque année, dans notre supplément de printemps Concept Tendances.

 

« Offrir une réponse pertinente aux distributeurs physiques face aux acteurs du web »

 

L’arrivée, sur le marché de la literie, de nombreux acteurs Internet misant sur des offres très courtes (le fameux concept de matelas « universel »), une livraison rapide et un produit peu encombrant à transporter [voir notre dossier dans CM&H n° 2664, daté du 21 octobre dernier], a incité plusieurs fabricants de literie traditionnels à innover, afin que les distributeurs physiques spécialistes et généralistes puissent proposer une offre pertinente à leurs clients, face à cette concurrence nouvelle. Ainsi, Dunlopillo dévoilait sur EspritMeuble 2016 son concept Night Express, qui comprend 3 modèles de matelas compactés (2 à base de mousse Excellia en version HR 35 et HR 40, surmontée d’une couche de mousse à mémoire, et un en 100 % latex) ; la livraison se fait en 48 h via UPS, et le matelas, une fois décompacté, reprend sa forme très rapidement. Les prix sont comparables à ceux pratiqués par les acteurs du web, et un sommier en kit peut accompagner le matelas.

Chez Ebac, le matelas n’est pas plié, mais simplicité et efficacité sont de mise : le produit bénéficie d’un couchage hybride réunissant 3 technologies (latex en accueil, mousse à mémoire pour épouser parfaitement les courbes du corps et ressorts ensachés garantissant une indépendance de couchage) et, là aussi, son prix public concurrence idéalement les matelas universels du web, pour offrir une réponse pertinente aux magasins.

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire