EspritMeuble : le siège cultive son territoire de marque

Dernier volet de notre compte-rendu des nouveautés produits repérées sur la dernière édition du salon de la Porte de Versailles avec, cette semaine, la famille du siège. Ici, la plupart des nombreux fabricants présents lors du rendez-vous ont présenté des innovations fidèles à l’ADN de leur marque, qui se traduit notamment par une esthétique propre liée à une exigence de confort…

stressless-metro-city

Fauteuils Metro et City, Stressless (EspritMeuble 2016).

Le siège était particulièrement bien représenté sur les deux halls du salon, d’autant plus en y incluant, les fabricants de convertibles et chaises. Et à l’image du marché, sur cette famille de produits, les exposants étrangers – Italiens, Portugais et Espagnols en tête – étaient nombreux dans les allées. La tendance générale est toujours au grand confort, boosté par des assises toujours plus ergonomiques et des fonctionnalités étudiées. La relaxation « ne ressemble plus à de la relaxation », ce qui lui permet de séduire une autre catégorie de consommateurs, et ainsi de se rendre plus accessible. L’esthétique n’est pas oubliée, chaque fabricant rivalisant d’efforts pour dévoiler des lignes élégantes, originales, empreintes de détails différenciants… tout cela étant conçu pour coller au plus près à l’ADN de leurs marques respectives.

ramatuelle-cross-rouge-leleu

Canapé Ramatuelle, Jacques Leleu (EspritMeuble 2016).

Lignes élégantes

Ainsi, Canapés Duvivier a exposé le modèle Matisse, un produit emblématique très cossu, mais aussi des produits plus compacts comme les modèles Allure et Caudalie – adaptés aux appartements urbains où les volumes sont limités. « Duvivier joue à la fois la carte du canapé statutaire, avec de grosses épaisseurs et des cuirs haut de gamme, et celles de produits destinés aux petits appartements meublés avec goût, en conservant toujours la même qualité de fabrication », explique Aymeric Duthoit, le président de la société. La quête de confort se traduit aussi par des dossiers à multi-positions, basse ou haute selon la posture choisie (canapé 107). Ajoutons que Duvivier développe aussi des extensions sur certaines gammes – méridienne, pouf…-  et des collections de petits meubles comme les tables basses pour proposer des implantations complètes dans un esprit « coin salon ».

Exposant pour la deuxième fois sur Esprit meuble, en fort développement sur le territoire français, le fabricant italien Sofaform a présenté sur 200 m² ses nouveaux modèles de canapés convertibles haut de gamme, et aussi de canapés fixes sous sa nouvelle marque Galante Casa, lancée à l’automne dernier – le tout sous le signe du « made in Italy ». Si la culture maison est très contemporaine, la marque ne s’interdit pas dans ses nouveaux modèles des lignes plus classiques – par exemple le canapé Chelsea est inspiré du Chesterfield – revisitées dans un esprit « déco ». L’entreprise poursuit sa diversification, puisqu’elle a aussi exposé une nouvelle collection de lits escamotables, mise au point dans un esprit gain de place, en proposant un canapé en position fermée. Déclinée en trois niveaux de gamme – De Luxe, Easy One et Easy plus – cette nouvelle typologie de produits affiche le même souci de la ligne élégante et du détail soigné que le reste de la collection.

diva-game-lit

« Game Lit », Diva (EspritMeuble 2016).

De son côté, le spécialiste du canapé design en cuir Bardi a surpris en présentant plusieurs modèles en tissu dans des coloris audacieux et dans un registre très contemporain. Le modèle en vedette était sans conteste Intrepido, composé de grands coussins carrés en tissu, larges et profonds, sur un socle gansé de cuir. Ce modèle, monté sur de fins piètements chromés, étonne aussi par sa légèreté esthétique : les accoudoirs prennent l’allure de traversins plats posés en équilibre, les dossiers, réduits à de simples découpes, semblent flotter derrière les assises, tandis que les têtières se cantonnent discrètement dans le rôle de pièces rapportées amovibles. L’ensemble se révèle aussi d’une grande flexibilité grâce à un système de dos réglable en profondeur, qui s’ajuste d’avant en arrière, et aux accoudoirs inclinables à l’envi.

Présent depuis quatre ans sur EspritMeuble, l’Espagnol Fama a présenté Etnic, une collection riche de multiples variantes et termes de configuration Etnic fait preuve de versatilité dans les configurations (sofas, fauteuils, chaises longues, méridiennes, poufs…), les formes des lignes et les finitions de tissus. Pour cette collection comme pour toutes les autres, Fama s’illustre toujours dans les formes courbées et les imprimés très colorés, ceux-ci étant exclusifs à la marque. Le département de design crée les dessins et les fait fabriquer par des fournisseurs réputés (Interfabrics, Imatex, Jover, Rioma, Mariano Farrugia, Crevin, Comersan).

Enfin, le Belge Varam a présenté, en plus de modèles de relaxation « classiques, avec têtières et assises basses, mais proposées à un prix attractif », le produit Nautilus, au style très contemporain, avec lignes arrondies.

himolla-relaxhimo-4707

Détail du pied « rétro » du programme Relaxhimo 4707 d’Himolla (EspritMeuble 2016).

Le renouvellement des formes

Autre marque italienne de siège – et mobilier – contemporain design, Calligaris a dévoilé les nouveaux canapés de sa collection 2016, notamment Sweet, un modèle monobloc aux lignes arrondies et accueillantes, et orné par une double couture en soufflet visible sur l’accoudoir, ou encore le modèle Danny, auxquels son assise d’une seule pièce et son double accoudoir lui donnent une fonction lit d’appoint, deux créations signées du designer Enrico Cesana.

La création était également au pouvoir chez Jacques Leleu, qui opère un profond renouvellement de sa collection, avec notamment le modèle Collioure, un canapé classique avec une touche de contemporain, équipé d’un mécanisme motorisé pour la relaxation. Autres nouveautés, Ramatuelle est un modèle très contemporain qui se caractérise par un piétement métal très fin, et un mécanisme d’inclinaison vers une position relax. « Notre positionnement consiste à conserver tous les points forts des sièges Jacques Leleu, notamment qualité de fabrication et de confort, tout en y apportant des touches plus contemporaines dans le design et les finitions », commente le PDG de l’entreprise Alain Damais.

Parmi la dizaine de nouveautés que Satis présente chaque année à l’occasion d’EspritMeuble, les visiteurs semblent avoir particulièrement remarqué le modèle Mondo, aux lignes originales : « Nous n’étions pas du tout attendus sur le tissu, parce que nous sommes surtout de gros faiseurs de cuir, commente Marc Duquesne, responsable commercial France. Cela a pu surprendre certains clients, mais la réponse a été favorable, puisque cela s’est traduit par des commandes. Nous pouvons désormais réaliser des pièces en bi-matières. De la même manière, Il y a une tendance vintage dans les piètements en meublant, proposer des sièges dans le même esprit permet aux magasins d’appuyer cette tendance ».

> Pour lire l’article dans son intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire