Salon du meuble de Shanghai : le reflet de l’effervescence chinoise

Manifestation phare pour toute la zone Asie-Pacifique, Furniture China 2018 ouvrira ses portes du 11 au 14 septembre à Shanghai (Chine). En plus de son expansion en termes de visiteurs (+ 26,3 % lors de la dernière édition), le salon mise de plus en plus sur la montée en gamme, ce qui traduit l’appétence croissante des acheteurs chinois pour les produits de marque et de qualité. Une opportunité pour les fabricants français, qui exposeront sur le stand du GEM, où ils entendent jouer la carte de la différenciation, sous la marque collective My Furniture is french.

 

Malgré un léger ralentissement ces dernières années, la Chine reste le marché le plus dynamique au monde, et celui qui offre les meilleures perspectives, notamment pour les fabricants européens. C’est ce que montre l’expansion, année après année, du Salon international du meuble de Shanghai – plus connu sous le nom de Furniture China, qui se tient au Shanghai New International Expo Center – et sa manifestation parallèle Maison Shanghai, qui a lieu au Shanghai World Exhibition and Convention Center. Pour sa 23e édition en 2017, l’ensemble des deux manifestations a flirté avec le gigantisme, puisqu’elle a accueilli 3500 exposants – y compris les magasins participant à la Shanghai Home Design Week – sur 350 000 m2. En ce qui concerne le visitorat, il a atteint 151 188 visiteurs, en augmentation substantielle de 26,3 %.

Lire aussi : MOW, un salon qui associe les volumes et la qualité

 

Une prédominance de la zone Asie-Pacifique

L’analyse de ce visitorat montre qu’environ 120 000 visiteurs proviennent des différentes métropoles chinoises, tandis qu’un peu plus de 17 000 sont venus de 155 pays étrangers, en tête desquels figurent ceux de la zone Asie-Pacifique : Corée du Sud (2097 visiteurs), Australie (1130), USA (1126), Taiwan (917), Hong-Kong (830), Japon (814), Malaisie (814), Inde (802)… Parmi les pays européens, les plus représentés sont l’Angleterre (481), suivie de la France (379), de l’Allemagne (282) et de l’Italie (281). Le profil de ces visiteurs montrent qu’ils sont à 43 % des designers, à 32 % des négociants (distributeurs, importateurs…), et à 14 % des fabricants, et que les objectifs de la visite sont de rechercher et d’acheter des produits (pour 24 % d’entre eux), de trouver des fournisseurs, distributeurs ou partenaires (23%), et de collecter des informations sur le marché (23 %).

Collective GEM

 

Collective du GEM : surfer sur la montée en gamme du marché chinois

Pour les fabricants français, le Salon du meuble de Shanghai est la porte d’entrée par excellence pour l’immense marché chinois, et ceux de la zone Asie-Pacifique. C’est donc en toute logique que le Groupe des exportateurs de meubles (GEM) y organisera en septembre prochain sa onzième collective. « Beaucoup de chemin a été parcouru en une décennie, notre stand s’est développé année après année et occupera une surface de 1 200 m² environ en 2018, pour accueillir 12 marques françaises, déclare Stéphanie Roussin, chef de projet au GEM. Le profil des entreprises participantes est surtout industriel, c’est-à-dire qu’elles sont capables de produire à la fois en quantité, en qualité, et dans le respect des délais. Elles sont en même temps réunies sous la marque de l’Ameublement français à l’export, My furniture is french, elles ont en commun les valeurs qui font notre culture, du savoir-faire à la création, du bon goût à l’art de vivre. »

Une « petite musique hexagonale » qui porte de plus en plus aux oreilles des visiteurs du salon…

 

> POUR LIRE LES ARTICLES DANS LEUR INTÉGRALITÉ, RECEVEZ LE COURRIER CHAQUE SEMAINE EN VERSIONS PAPIER ET / OU NUMÉRIQUE, EN VOUS ABONNANT ICI !

 

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire