Workspace Expo : nouveau nom, nouvelles ambitions

Avec 150 exposants français et internationaux, un espace d’inspiration, des Trophées de l’innovation, Workspace Expo – ex-Bureaux Expo, du 28 au 30 mars 2017 à Paris Porte de Versailles – veut s’affirmer comme le salon de référence du mobilier de bureau et de l’aménagement des espaces tertiaires en France. Il accueillera aussi les projets de « Bureaux du futur » pilotés par le Via, Actineo et l’Ameublement français.

Bureau-partagé_MANUFACTURE_DU_DESIGN_C9_GOODWOOD_PIEDA_BENCH_160x160_DROIT_RESERVE

Bureau partagé (Manufacture du Design).

 

Pour sa 7ème édition, Bureaux Expo change de nom pour devenir Workspace Expo. Pour son directeur Laurent Botton, ce changement traduit avant tout sa volonté d’un positionnement plus international : « Avec un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros, la France est le deuxième marché européen pour le mobilier de bureau et l’aménagement des espaces de travail derrière l’Allemagne. Ce secteur change, innove, multiplie les nouveaux produits et doit donc parler toutes les langues. Bureaux Expo est donc devenu Workspace Expo pour s’adresser aussi aux acteurs étrangers du marché. » Pour élargir sa cible, et renforcer sa position de premier rendez-vous français professionnel du secteur, le salon ambitionne aussi d’être un reflet des tendances du marché, qui évoluent à grande vitesse. En effet, le poste de travail traditionnel attribué à un salarié, complété par la salle de réunion dans un espace dédié, forment un modèle tertiaire qui est en recul sous l’effet des nouvelles technologies. Grâce aux ordinateurs portables, tablettes et autres Smartphones, il est aujourd’hui possible de travailler à peu près de partout. Il en résulte une nouvelle catégorie de salariés nomades, qui ne passent qu’une partie de leur semaine à l’entreprise, où ils doivent pouvoir utiliser un bureau partagé, se réunir ponctuellement et efficacement pour travailler en mode « projet », et profiter d’espaces informels en confortables, propices au resourcement et à l’émergence de nouvelles idées. Le reste du temps, ils travaillent de plus en plus soit en déplacement, soit dans des lieux de co-working, soit encore de chez eux où ils ont aménagé un home office fonctionnel et gain de place (17 % des Français travailleraient à distance pour le compte de leur employeur).

Home-Office_HUMANSCALE_MCONNECT_3_DROIT_RESERVE

Home office (Humanscale).

 

Un salon de produits et de réflexion

Toutes ces nouvelles pratiques tertiaires stimulent la créativité des fabricants, et génèrent de nouvelles typologies d’aménagements, de meubles et d’objets, à configuration multiple, polyvalents et ergonomiques, dont Workspace Expo veut être la chambre d’écho. Dans cette optique, l’édition 2017 du salon accueillera environ 150 marques françaises et internationales, positionnées sur le mobilier, mais aussi les aménagements, la décoration, le luminaire, l’acoustique, les revêtements de sols, murs et plafonds, ou encore les équipements audiovisuels pour les fonctions réunion et conférences. Parmi les exposants, se trouvent les principaux leaders du mobilier de bureau français, de Majencia à Cider et sa maison d’édition Manufacture du design jusqu’à Gautier Office, d’Eurosit pour se siège de bureau à Sokoa, qui sera présent pour la première fois. Beaucoup de grands fabricants internationaux seront au rendez-vous, de Sedus à Kinnarps en passant par Nowy Styl, Fantoni et Humanscale, ou Wilkhahn. N’oublions pas le distributeur parisien Silvera, ou encore le fournisseur de solutions ergonomiques motorisées Linak. Dans sa dynamique de croissance, le salon annonce aussi de nouveaux exposants, à l’instar de Quadrifoglio, Klober ou encore Clestra…

 

> Pour lire les articles dans leur intégralité, recevez Le Courrier chaque semaine en versions papier ou numérique, en vous abonnant via la rubrique dédiée sur ce site !

Ne manquez aucune info du secteur
Abonnez-vous à notre newsletter !

* champs obligatoire